Suivez-nous!

Les Musiques pour téléthéâtres de Georges Delerue



Ajouté le Mercredi, 25 Mars, 2020   Posté par Philippe Mouchon

Les Musiques pour téléthéâtres de Georges Delerue

Ce nouvel album numérique vous permet de découvrir ou de revisiter des musiques méconnues du début de la carrière de Georges Delerue (1925-1992).

Ce nouvel album numérique vous permet de découvrir ou de revisiter des musiques méconnues du début de la carrière de Georges Delerue (1925-1992).

À partir du milieu des années 1950, Delerue a en effet composé et dirigé la musique de plusieurs téléthéâtres produits par la Radio-télédiffusion française (RTF). À de rares exceptions près, ces enregistrements n’ont jamais été édités sur disque malgré l’immense notoriété que le compositeur a acquise par la suite.

Chaque téléthéâtre, d’une durée moyenne de 90 minutes, comporte une dizaine de minutes de musique, parfois accompagnées d’un monologue ou de dialogue. Quelques chansons interprétées par les comédiens eux-mêmes alternent avec les compositions purement instrumentales.

La majorité de partitions ont été écrites pour des pièces du répertoire classique se déroulant au Moyen Âge ou à la Renaissance, des périodes de prédilection pour Delerue. Elles ont manifestement pavé la voie à des téléséries à succès comme Les Rois maudits,Thibaud des croisades et des productions pour le grand écran telle Anne Of The Thousand Days. Ouvertures solennelles, fanfares et complaintes amoureuses y sont à l’honneur.

L'homme au parapluie (1956), le drame policier qui ouvre notre programme, confirme le savoir faire du compositeur dans un style plus contemporain, à saveur expérimentale. Par contraste, la comédie Les Fiancés du paradis avec ses mélodies légères nous plonge dans un univers fantaisiste, proche de celui de Philippe de Broca.

Le Scieur de long (1963), qui est en fait davantage un téléfilm qu’un téléthéâtre, clôt le programme de belle façon. Cette musique reflète parfaitement la période du début du siècle dernier où se déroule ce mélodrame poignant, tout en présentant un aspect intemporel et poétique qui anticipe le magistral Roi de cœur. La valse pour cordes et harpe est l’une des plus séduisantes de Delerue, toutes époques confondues. Elle accompagne un dialogue amoureux entre Jean Rochefort et Clotilde Jouanneau (notre photo de couverture) et est reprise en solo dans le Final.

Jean Rochefort et Clotilde Jouanneau seront à nouveau réunis à l’écran six ans plus tard dans une comédie cette fois, Le Diable par la queue de Philippe de Broca, dont la musique est bien sûr de Delerue. Jouanneau y personnifie la pianiste qui joue le Thème de Jeanne, devenu un classique. C'est aussi la voix de Rochefort que l'on entend dans Les Fiancé du paradis, où il tient le rôle du serpent...

Les téléthéâtres dont ces musiques sont extraites, ainsi que d’innombrables autres documents d’archives, peuvent être visionnés sur le site internet de l’INA. De quoi vous faire oublier le Coronavirus pour un bon bout de temps !


Les Musiques pour téléthéâtres de Georges Delerue page de la B.O.

Plus d'infos sur: Official website DisquesCinémusique



 



Plus