Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



Chinatown


ABC Records US 1974 Vinyle
ABC Records UK 1974 Vinyle
Film Sortie du film: 1974
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
Side One
1.Love Theme From Chinatown (Main Title)1:59
2.Noah Cross2:27
3.Easy Living1:49
4.Jake And Evelyn2:41
5.I Can't Get Started3:35
6.The Last Of Ida2:59
 15:30
# Track   Duration
Side Two
1.The Captive3:05
2.The Boy On A Horse2:05
3.The Way You Look Tonight2:16
4.The Wrong Clue2:32
5.J. J. Gittis3:05
6.Love Theme From Chinatown (End Title)2:03
 15:06
Introduisez votre critique

 

Chinatown - 08/10 - Critique de FilmClassic , ajouté le (Français)
Déterminé à porter sur grand écran le classique littéraire ‘The Great Gatsby’ ; de ‘F. Scott Fitzgerald’, les studios Paramount ont engagé ‘Robert Towne’, un scénariste de confiance pour adapter le roman et l’adapter au cinéma. Cependant, ce dernier avait d'autres ambitions et parvient à convaincre les producteurs de se lancer dans son propre thriller policier des années 30 intitulé ‘Water and Power’. Son projet fut approuvé et c’est ainsi qu’ils ont contacté ‘Roman Polanski’ pour la réalisation. Ce dernier a réunit un bon casting, composée de ‘Jack Nicholson’ dans le rôle du détective ‘J.J. Jake Gittes’, ‘Faye Dunaway’ dans celui d'Evelyn Cross Mulwray’et ‘John Huston’ dans celui de ‘Noah Cross’.

Réintitulé ‘Chinatown’, le film se définit comme un classique du film noir, un drame psychologique sombre plein de mystère, d'intrigue, de drame et de trahison. Le film débute au 20ème siècle, où de puissants intérêts urbains de la métropole désertique en pleine expansion cherche à s'approprier les droits de l’eau de la vallée d'Owens et à tirer profit de l'accaparement des terres dans la vallée de San Fernando.
Le film a été un succès pour ‘Roman Polanski’. Non seulement pour son aspect commercial, mais également par les acclamations de la critique en obtenant 11 nominations aux Oscars, dont celui de la meilleure musique de film (1). Il convient également de noter la controverse qui allait suivre. ‘Chinatown’ sera le dernier film hollywoodien de ‘Polanski’, qui préfèra fuir le pays plutôt que d'être emprisonné pour avoir eu des relations sexuelles avec un mineur.

A l’origine, c’est ‘Philip Lambro’ qui fut engagé pour composer la partition de ‘Chinatown’ et fournit ainsi un effort d'avant-garde, qui inclut des éléments d'époque et des accents chinois. Pourtant, lors d'une projection test, et sur les conseils de ‘Bronislau Kaper’, les producteurs ont rejeté sa partition. Finalement, c’est ‘Jerry Goldsmith’, qui sortait tout juste du succès de ‘Papillon’, qui a été engagé et n'a eu que 10 jours pour composer et enregistrer la musique. Ils lui ont demandé d'écrire une musique d'époque, pour que le spectateur soit imprégné de la vie à Los Angeles dans les années 1930. Mais ‘Goldsmith’ discerna que le film était au cœur d'une tragédie et composa plutôt une musique qui s'adresse à son cœur émotionnel. Il convainc les producteurs qu'une approche plus moderniste est nécessaire, arguant que « les émotions sont intemporelles ». Il l'emporta et utilisa un petit ensemble de cordes, quatre pianos, quatre harpes, deux percussionnistes et une seule trompette. Sa partition obsédante, alimentée par une élégie de trompette solo, a parfaitement rendu le drame, le mystère et le suspense d'un bon film noir.

Je vous invite a survoler quelques séquences :

‘Love Theme From Chinatown’ (A1) est l'un des points forts de la partition, qui présente un rendu complet dans toute sa beauté. Il ouvre le film et porte le flux du générique de fin. En écoutant ces deux séquences, ont peux réellement affirmer qu’une certaine sensibilité bluesy coule sur nous. ‘Goldsmith’ a voulu saisir le climat aride de cette ville désertique par des cordes de piano et le juxtaposer à l'eau désaltérante, traduite ici par des notes de harpe, le tout portée magnifiquement par une trompette solo langoureuse.

‘Easy Living’ (A3) est une chanson de jazz d'époque écrite en 1937 par ‘Ralph Rainger’ et ‘Leo Robin’. ‘Goldsmith interprète la chanson au piano solo’. Elle soutient parfaitement l'ambiance de la scène de salon où ‘Jake’ prend un verre avec Mme ‘Mulwray’.

Nous arrivons maintenant à ‘Jake et Evelyn (A4), qui est à mon avis le moment suprême de la partition. Nous voyons ‘Jake’ et ‘Evelyn’ s'embrasser et faire l'amour. ‘Goldsmith’ soutient ce moment d'extase par une interprétation somptueuse de son thème d'amour dont l'expression traverse l'ensemble, de la trompette solo et du piano scintillant, aux violons, au violoncelle, puis au piano orné de violons trémolos. Pourtant, la musique s'assombrit lorsque ‘Jake’ s'ouvre à elle au sujet de ses problèmes passés à ‘Chinatown’. Lorsqu'elle lui demande si une femme était impliquée, il répond bien sûr, mais ne donne pas de détails. Mais ‘Goldsmith’ nous informe de la réponse avec des tons sombres et graves au piano, qui font allusion à la tragédie et la laissent présager. Cette partition est parfaite dans sa construction et son application.

‘The Way You Look Tonight’ (B3) propose la chanson oscarisée du film ‘Swing Time’ (1936) écrite par ‘Jerome Kern’ et ‘Dorothy Fields’. ‘Jake’ la fredonne alors qu'il attend de rencontrer M. ‘Yelburton’. Sur l'album, la mélodie nous est fournie par un piano solo.

Dans ‘J.J. Gittis’ (B5), ‘Jake’ a été engagé par l'imposteur de Mme ‘Mulwray’ et arpente à pied par ‘Hollis’ les terres qui seront utilisées pour son projet d'aqueduc. ‘Goldsmith’ utilise des notes de piano scintillantes mais inquiétantes, composées par des cordes de piano brossées et des accords de piano graves pour évoquer le paysage aride. Dans ce décor sonore, le thème d'amour lutte pour s'affirmer, mais sous une forme discordante, pour finalement céder à cette ambiance mystérieuse.

Enfin, dans ‘Love Theme From Chinatown - End Title (B6), ‘Evelyn’ a tiré sur ‘Noah’ et a été tuée à son tour par la police. Alors que l'histoire se termine en tragédie et que le générique de fin défile, ‘Goldsmith’ clôt le film comme il l'a commencé avec une interprétation complète du thème d'amour. Le thème, bien que somptueux, est rendu avec tristesse et déchirement alors que nous sommes témoins de la tragédie : ‘Evelyn’ est morte, ‘Jake’ est à nouveau seul, et ‘Katherine’ est maintenant sous la garde de ‘Noah’.

Très prisé par tous les fans du compositeur, c'est l'une des plus belles partitions du canon de ‘Goldsmith’. Le thème d'amour né de la trompette révèle sa capacité à capturer le cœur de l'émotion d'un film. Rendu dans une multiplicité de formes, il sous-tend le film et rejoint la narration du film dans une unité parfaite. Il est évident que je la recommande vivement.

(1) Au final, c’est ‘Robert Towne’, qui est le seul en 1975, à remporter l’Oscar pour le meilleur scénario original.

FilmClassic

Bande annonce:





Autres sorties de musique de Chinatown (1974):

Chinatown (1995)
Chinatown (2012)
Chinatown (1999)
Screen Music Reflection (1974)
Chinatown (2016)
Chinatown (1974)
Chinatown (2016)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion