Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



The Lost Continent
Doxy Cinematic ‎– DOC140


Doxy Cinematic 04/05/2018 Vinyl - 500 copies (0889397381400)
Documentary Film release: 1955
 

Subscribe now!

Stay better informed and get access to collectors info!





 

# Track   Duration
Side 1
1.Main Title 
2.Hong Kong (Wedding and Fireworks Scene) 
3.The Wedding / Fireworks / Navigation #1 / The Seven Filmmakers 
4.Temples 
5.Dressing Of A Novice 
6.Rice Fields 
7.Volcanoes / The House Of God 
8.Scarecrows / Harvest 
# Track   Duration
Side 2
1.Celebration For A Good Harvest 
2.Navigation #2 
3.Prayer For The Fishermen 
4.Life Goes On / Farmers Of The Sea / The Village Of Maud 
5.Navigation #3 / The Dayaks 
6.The Young Headhunter 
7.Wedding Preparation 
8.Love Theme (River Song) / Finale 
Submit your review Hide reviews in other languages

 

The Lost Continent - 09/10 - Review of FilmClassic , submitted at (French)
Si les voyages lointains et exotiques nous ont toujours fait rêver, la différence entre nous et nos grands-parents réside qu’il est actuellement plus aisé de nos jours d’en effectuer un que dans les années 1950. En effet à cette époque, aller en Indonésie, c'était comme ‘Marco Polo’ aller en Chine ! Pour palier à cette carence, les producteurs cinématographiques de l’époque réalisèrent de nombreux films documentaires montrant la vie, la culture et la religion d’autres peuplades vivant de l’autre côté de la planète. Bien accueilli par le public, ce genre de film était diffusé dans les salles obscures, soit en complément, soit carrément comme long-métrage. C’est le cas ici, avec ‘The Lost Continent’ (Ital : Continente Perduto).
Réalisé par ‘Enrico Gras’ et ‘Giorgio Moser’, ce documentaire a été tourné en 1955 lors d'une longue expédition dans les archipels indonésiens et malais à laquelle le compositeur italien ‘Angelo Francesco Lavagnino’ a lui-même participé. Pour ce dernier, cette musique à toujours été l’une de ses favorites, simplement parce qu'elle lui a donné l'opportunité de se montrer en tant qu'homme et en tant que compositeur. En restant plus de six mois dans la forêt Indonésienne, il a particulièrement été impressionné et inspiré par ses nombreux bambous avec lesquels il créait des sons incroyables.
De retour en Italie, ‘Lavagnino’ n’a pas eu trop de peine à composer cette musique. En effet, c’est avec des sons, des rythmes et des instruments provenant de la musique gamelanienne,( c’est-à-dire, un ensemble instrumental traditionnel caractéristique des musiques javanaise et sundanaise) rapporté lors de son périple en Asie, qu’il a écrite cette partition, en seulement dix jours. Pour son projet, ‘Lavagnino’ a utilisé une technique d'enregistrement de pointe, qui permettait d'enregistrer séparément sur quatre ou cinq canaux audio du film. Corollaire des nouveaux effets permettant par exemple des mouvements stéréophoniques d'un canal à un autre ou des mixages innovants, le compositeur a suivi une voie expérimentale qui unissait les sources hétérodoxes les plus disparates et volontairement inédites à l'oreille occidentale.
Le résultat est un travail brillant, métissé pour ainsi dire, mais aussi descriptif et presque onomatopée, qui est encore aujourd'hui, plus de soixante ans plus tard, très agréable à écouter et avec une atmosphère de tension marquée. Cependant, il a dû opter pour la version mono de 28 minutes sortie aux États-Unis en 1957, par M-G-M Records. Perle rare à dénicher (j’ai toujours apprécié autant la pochette que son contenu), il fut l’objet dans les années 1980 d’une seconde édition, Nipponne cette fois-ci. Finalement, c’est en 2010 que ‘The Lost Continent’ revient dans toute sa fraîcheur et en version stéréo, grâce à un excellent travail dans les archives privées de l'auteur. Cette édition, contenant de nombreux bonus, est sortie chez Alhambra et rend enfin justice au potentiel technique ainsi qu’aux expédients sonores pionniers mis en œuvre par l'auteur.
Jalon dans la filmographie du compositeur, avec ‘The Naked Maja’, et plus tard ‘Kali Yug, La Dea Della Vendetta’ (voir mes critiques pour ces deux BO), ‘The Lost Continent’ demeure personnellement une de mes BO préférés que je conseille vivement à tous.

FilmClassic

The Lost Continent

Added on Sunday, April 01, 2018   Posted by Philippe Mouchon

The Lost Continent

Doxy Cinematic presents Angelo Lavagnino's soundtrack for the 1955 film, The Lost Continent.

Doxy Cinematic presents Angelo Lavagnino's soundtrack for the 1955 film, The Lost Continent.

Continente Perduto (a.k.a. Lost Continent and Continent Perdu) is a 1955 Italian documentary film about Maritime Southeast Asia including Borneo.
The film received the Special Jury Prize at the 1955 Cannes Film Festival and the Big Silver Medal at the 5th Berlin International Film Festival. Italian composer Angelo Lavagnino scored the music for the film, for which he won the Nastro d'Argento award for Best Score.

'If I talk about The Lost Continent, I talk about one of my favorites, just because it gave me the opportunity to show myself as a man and as a composer. I was gone for more than six months in Indonesia. At that time, for an Italian, going to Indonesia was like Marco Polo going to China! I found there what I expected to find: in their forests were many bamboo trees with which I created incredible sounds. The bamboo, opened at the middle and laid on the floor, made sounds in 'pitch'. Using the 'diapason' I made a 'scale' out of it! (...) I did not have any problem in scoring this movie. I loved the Indonesian music, but I wrote music that reflected my personality. The music took ten days to write, arrange and conduct, and I am very satisfied with what I did (...)' - From an interview with the Maestro Lavagnino, one of the legenday Italian score masters

Limited Edition of 500 copies



Trailer:





Other releases of Continente perduto (1955):

Continente Perduto (2010)
Lost Continent, The  (1957)
Continente perduto (0)


Report a fault or send us additional info!: Log on