Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



Taras Bulba


 

Subscribe now!

Stay better informed and get access to collectors info!





 

# Track   Duration
1.Overture2:16
2.The Birth of Andrei2:04
3.The Sleigh Ride1:25
4.Chase at Night3:08
5.No Retreat2:20
6.Leaving Home4:35
7.The Ride to Dubno4:25
8.The Wishing Star (Choral Pastorale)3:32
9.The Black Plague4:12
10.Taras' Pledge2:32
11.The Battle of Dubno and Finale11:40
 42:09
Submit your review Hide reviews in other languages

 

Taras Bulba - 07/10 - Review of FilmClassic , submitted at (French)
Parmi les nombreux projets qu’avait en tête le réalisateur ‘Robert Aldrich’, figurait l’adaptation au cinéma du roman de ‘Nikolai Gogol’, intitulé ‘Taras Bulba’. Après avoir planché sur cinq scénarios différents son projet s’est finalement concrétisé. Mais ‘Aldrich’ étant endetté, n’a pas eu d’autres choix que de le vendre à ‘Joseph Kaufman’ pour la modique somme de 100 000 $. C’est ainsi que ‘Harold Hecht Productions’ associé avec ‘United Artists distribution’ ont produit le film. Celui-ci comprenait un solide casting comprenant ‘Tony Curtis’ (Andrei Bulba), ‘Yul Brynner’ (Taras Bulba), ‘Christine Kaufman’ (Natalie Dubrov) et ‘Perry Lopez’ (Ostap Bulba).
Comme l’histoire se déroule principalement en Pologne, le premier choix du producteur fut porté vers ‘Bronislau Kaper’, un émigré polonais. Mais ce dernier étant déjà tenu pour la composition de ‘Mutiny on the Bounty’ (fr : Les révoltés du Bounty) a recommandé ‘Franz Waxman’ pour ce projet. Lorsqu’on lui a proposé, ‘Waxman’ venait d’achever une tournée d’œuvres classiques russes à travers l’URSS, et son immersion dans l’idiome culturel russe a fourni un terrain fertile et l’inspiration pour la création de sa partition. Ce qui est remarquable, c’est que ses cinq thèmes principaux sont tous liés en ce qu’ils commencent tous « avec les deux ou trois premières notes d’une triade majeure ou mineure, disposée dans des configurations différentes.
Ses thèmes cosaques riches et ethniques ont pleinement capturé la fierté, l’audace et l’indomptable de leur identité culturelle. La façon dont ‘Waxman’ conduit l’action pour les différentes scènes de bataille et de poursuite est tout bonnement magistral.
Côté édition, je rappelle bien entendu qu’un LP est sorti à l’époque sous le label ‘United Artists Records’ et cela dans différents pays. Focus peut-être sur l’édition US avec une pochette ouvrante, contenant une jolie illustration.
Je termine enfin cette critique sur le fait que bien que le film a été un échec commercial, ‘Franz Waxman’ a obtenu une nomination aux Oscars pour la meilleure musique de film. C’est une BO que je recommande vivement à tous.

FilmClassic
Trailer:







Report a fault or send us additional info!: Log on