Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



On the Beach


Movie | Released: 1959 | Film release: 1959 | Format: Vinyl
 

Subscribe now!

Stay better informed and get access to collectors info!





 

# Track   Duration
1.Main Title2:50
2.Peter And Mary3:29
3.The Desolate City4:02
4.Let's Call Moira2:28
5.Australian Summer Night5:02
6.The Boat Race2:16
7.The Mysterious Signal2:20
8.Home Coming2:35
9.Dwight's Visitor1:00
10.Take The Final Step2:32
11.I Love You4:23
12.There's Still Time2:44
 35:40
Submit your review Hide reviews in other languages

 

On the Beach - 05/10 - Review of FilmClassic , submitted at (French)
C’est dans le contexte d’un monde après-guerre et dans la peur du nucléaire que l’industrie cinématographique va exploiter ce filon en réalisant des films, bien souvent ridicules comme ‘The Beast from 20,000 Fathoms’ (fr: Le monstre des temps perdus), ‘Attack of the Crab Monsters’ (fr : L'attaque des crabes géants), sans oublié une expérience nucléaire qui réveillera une petite bêbête légendaire appelé ‘Godzilla’.
Il faudra attendre 1959 avec ‘On the Beach’ (fr : Le dernier rivage), de ‘Stanley Kramer’ pour voir le premier film à traiter sérieusement de ce genre de problème. Ici, le scénario est sobre et narre les derniers jours d'un groupe de survivants (‘Gregory Peck’, ‘Ava Gardner’, ‘Anthony Perkins’ et ‘Fred Astaire’) qui attendent inexorablement que se termine les retombées d’un conflit nucléaire avant d’être atteint à leur tour par les mortelles radiations des armes atomiques.
Avec la mort du compositeur français ‘Georges Antheil’, le choix musical initial de ‘Kramer’, la tâche de marquer ce grand film est revenu à ‘Ernest Gold’. Ce dernier, depuis la fin des années 1940, est un habitué des studios Hollywoodiens et plus principalement ‘Columbia Pictures’ dont il composa sa première partition pour le film ‘Girl of the Limberlost’, ainsi que d’autres films de série B.
Mais pour la musique de ‘On the Beach’, ‘Gold’ exigeait que ‘Waltzing Matilda’, une sorte d’hymne national australien non officiel, soit intégré à sa partition. Ayant travaillé quatre ans auparavant en dirigeant l’orchestration d’une partition de ‘Georges Antheil’ pour le film ‘Not as a Stranger’ (fr : Pour que vivent les hommes),’Kramer’ connaissait bien ‘Gold’ et avait pleinement confiance en lui. Ainsi, c’est sans aucune peine qu’il céda au souhait de son compositeur (1).
Transformant cette mélodie optimiste et poignante en un motif polyvalent et finalement une élégie déchirante pour l'humanité, ‘Waltzing Matilda’ apparaît tout au long de la partition mais l'a développée en de multiples et ingénieuses variations, allant d'un hymne pour l'humanité à un thème d'amour, en passant par un chant pour la fin du monde. Le compositeur a écrit également deux thèmes d'amour pour les sous-intrigues romantiques du film, ainsi qu’une partition aventureuse pour une mission sous-marine sur la côte morte de Californie.
Edité en 1959 dans plusieurs pays Anglophone (en France, cette BO est sortie uniquement en 45t sous le label ‘Versaille’), retenons que c’est principalement chez ‘Roulette Records’ qu’est sorti un LP, tant stéréo (SR 25098) que mono (R 25098). Viendra, dans les années 1980 une réédition Japonaise et en 2002 un CD compilé avec une autre composition de ‘Gold', ‘The Secret of Santa Victoria’, sorti chez FSM.
Répondant à l’invitation de ‘Stanley Kramer’, il y a plus de 60 ans, le compositeur, ‘Ernest Gold’, d’origine Viennoise nous a légué cette magnifique partition symphonique constituant ainsi une image événementielle traitant des conséquences mortelles d'une guerre nucléaire. Et pour preuve : Bien que nominé aux Oscars (2), il a finalement remporté un Golden Globe pour la meilleure musique de film, poussant sa carrière musicale à un échelon supérieur, devenant notamment le premier compositeur à recevoir l’honneur d’avoir son nom sur le célèbre Hollywood Walk of Fame.
(1) ‘Ernest Gold’ a travaillé sur presque la totalité des films réalisés par ‘Kramer’, comme ‘Judgment at Nuremberg (fr : Jugement à Nuremberg), ‘Ship of Fools’ (fr : La Nef des Fous) ou encore ‘It's a Mad, Mad, Mad, Mad World’ (fr : Un Monde fou, fou, fou, fou).
(2) L’Oscar pour la meilleure musique de film en 1960 a été discerné à ‘Miklos Rosza’ pour ‘Ben-Hur’.

FilmClassic

Other releases of On the Beach (1959):

On the Beach/The Secret of Santa Vittoria (2002)
On the Beach (2008)
On The Beach (1959)
On the Beach (1959)


Report a fault or send us additional info!: Log on