Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



Duel in the Sun
Arthur Fiedler, The Boston Pops Orchestra


RCA Red Seal 1947 Vinyl
Film Film release: 1946
 

Schrijf je nu in!

Blijft beter op de hoogte en krijg toegang tot verzamelaars info!





 

# Track   Lengte
1.Rio Grande 
2.Orizaba 
3.On The Trail To Spanish Bit 
4.Rendezvous 
5.Prairie Sky 
6.Trek To The Sun, Duel At Squaw's Head Rock 
7.Passional: Part 1 
8.Passional Concluded, Love Eternal 
Schrijf zelf je recensie Verberg reviews in andere talen

 

Duel in the Sun - 05/10 - Recensie van FilmClassic , ingevoerd op (Frans)
‘David O. Selznick’ avait longtemps cherché à retrouver la gloire passée qu'il avait acquise avec ‘Gone With The Wind’ en 1939, lorsqu’il retrouva, cinq ans plus tard, l’histoire de son prochain film dans les pages d'un roman, de ‘Niven Busch’ intitulé ‘Duel in the Sun’. Rapidement, il concrétisa son projet en obtenant les droits du film et se joint à ‘Oliver HP Garrett’ et ‘Ben Hecht’ pour écrire le scénario. C’est ‘King Vidor’ qui se chargea de réaliser ce film avec un casting comprenant ‘Jennifer Jones’, ‘Joseph Cotton’, ‘Gregory Peck’, ‘Lionel Barrymore’ … Mais ce film a été sujet, dès le départ, à de nombreuses controverses. Exemple par son contenu sexuel provoquant la censure du Code ‘Hayes’, ce qui a saucissonné le scénario ainsi que son flux narratif. De plus, les interférences constantes de ‘Selznick’ ont entraîné de nombreuses réécritures du script et des reprises, ce qui a étendu le film à plus de 26 heures ! En fin de compte, cela a contribué à la rupture du mariage de ‘Selznick’ avec ‘Jennifer Jones’, ainsi que le départ de ‘King Vidor’. Au total, ce ne sont pas moins de sept réalisateurs ainsi que six cinéastes qui ont été victimes des caprice de 'Selznick'. Selon les médias de l’époque (1946), ‘Selznick’ demanda à ‘William Dieterle’ de terminer le film et bien que celui-ci soit crédité dans le programme de la première de ‘Duel in the Sun’ comme ayant dirigé un nombre important de scènes tout au long du film, ‘Selznick’ décida que ‘Vidor’ sera seul cité comme réalisateur à l'écran.
Et la musique n’a pas échappé aux sauts d'humeur de ‘Selznick’ ! Au départ il voulait organiser un concours où il paierait six compositeurs pour marquer une scène du film. Heureusement, cette idée a été rapidement avortée lorsque ‘Miklós Rózsa’ est monté aux créneaux en lui adressant une réprimande cinglante. En tant que tel, 'Selznick' a changé son fusil d’épaule en confiant à ‘Dimitri Tiomkin’ la tâche de composer la musique pour son film. Mais le compositeur allait lui aussi rapidement regretter sa décision car ‘Selznick’ était omniprésent, intrusif et envahissant.
Après avoir entendu sa première composition, ‘Selznick’ a réprimandé ‘Tiomkin’ en déclarant: 'Je veux de la vraie, putain de musique !' Mais ‘Tiomkin’ n’était pas du genre à se laisser impressionné et lui a rétorqué « Tu baises ton chemin. Je baise mon chemin. Va te faire foutre - j'arrête ! ». On raconta plus tard chez RKO que plus jamais on entendit ‘Selznick’ formuler une remarque, tant qu’il admirait l’audace de ‘Tiomkin’. Ainsi, il laissa à celui-ci la latitude créative nécessaire pour utiliser ses dons de composition et surtout la terminer… Ouf !
‘Tiomkin’ a décidé très tôt d'employer des leitmotivs pour sa partition. Il a ainsi accordé plusieurs thèmes différent; dont un principalement avec le premier morceau intitulé ‘Rio Grande’. Un thème évocateur offrant un lyrisme pastoral et qui parle des superbes vues du loin, très loin Far West. Il se traduit par une sensibilité musicale de voyage, qui emporte un chez soi avec une douce anticipation.
A tous points de vue, ‘Duel in the Sun’ a été un film raté. La musique de ‘Tiomkin a quant à elle rehaussé sa narration et a étoffé les moteurs émotionnels des personnages. Scène après scène, ‘Tiomkin’ a amélioré le film et maintenu son flux narratif. Cette partition offre un témoignage de la capacité et de la puissance de la musique à atténuer un film défectueux.
Il est évident que pour moi, seule la première édition, sortie chez RCA Victor compte. Rien de tels qu’un bon vieux 78 tours en mains et avoir le plaisir d’écouter ce son d’époque, sorti tout droit des studios RKO. Celle-ci est constituée de quatre disques, soit huit pistes. L’album comprend également quelques photos, ainsi que quelques commentaires sur huit pages. Un vrai délice donc pour les vieux dinosaures comme moi !

FilmClassic

Andere soundtrack releases van Duel in the Sun (1946):

Duel in the Sun (2004)
Duel in the Sun (1976)
Duel in the Sun (1946)
Film Music of Dimitri Tiomkin, The (1985)
Western Film World of Dimitri Tiomkin, The (1981)
Western Film World of Dimitri Tiomkin, The (1981)
Duel in the Sun (2017)
Hajji Baba / Duel In The Sun (1954)


Fout gezien of heb je info om aan te vullen?: Inloggen