Batman v Superman: Dawn Of Justice


Film | Date de sortie: 18/03/2016 | Sortie du film: 2016 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Beautiful Lie3:47
2.Their War Here4:34
3.The Red Capes Are Coming3:31
4.Day Of The Dead4:01
5.Must There Be A Superman?3:58
6.New Rules4:02
7.Do You Bleed?4:36
8.Problems Up Here4:25
9.Black and Blue8:30
10.Tuesday4:00
11.Is She With You?5:46
12.This Is My World6:23
13.Men Are Still Good (The Batman Suite)14:02
 71:34
# Track   Duration
1.Blood Of My Blood (Bonus Track)**4:25
2.Vigilante (Bonus Track)**3:53
3.May I Help You, Mr. Wayne? (Bonus Track)**3:27
4.They Were Hunters (Bonus Track)**2:45
5.Fight Night (Bonus Track)**4:20
 18:49
Introduisez votre critique

 

Batman v Superman: Dawn Of Justice - 07/10 - Critique de Damien , ajouté le
Il y a trois ans déjà, Warner Bros nous présentait un tout nouveau Superman dépoussiéré, ancré dans le monde réel, comme Christopher Nolan l’avait si bien fait pour Batman dans sa fameuse trilogie. Sans surprise, c’est à Hans Zimmer qu’est revenue la lourde tâche de succéder à John Williams et à ce qui est devenu l’un des plus célèbres thèmes musicaux de l’histoire du cinéma moderne. Pour relever le défi et éviter toute comparaison déplacée, Zimmer et son réalisateur Zack Snyder optèrent pour une approche beaucoup plus intimiste, tout en retenue. Le thème de Superman version 2013, c’est une mélodie douce et simple, quelques notes au piano, sur un arrière-plan musical pur, apaisant, qui évoque les grands espaces. Ce thème musical, développé tout au long de Man Of Steel, finira en une grandiose explosion épique, un hymne puissant, vibrant, épique dont Zimmer a manifestement le secret (« What are you going to do when you’re not saving the world ?»). Les autres pistes de la B.O. de Man Of Steel n’étaient pas en reste. L’équipe musicale (qui comprenait notamment l'ex-DJ hollandais Junkie XL), dirigée par Zimmer, n’a lésiné sur aucun détail, proposant de multiples thèmes secondaires et des morceaux de bravoure à n’en pas finir. Lançant, chemin faisant, la mode des bandes originales violemment percussives, dont Junkie XL a ensuite fait sa marque de fabrique en l’incorporant dans à peu près toutes ses bande originales solo suivantes (Divergent, 300 : Rise of an Empire, Run All Night, Mad Max : Fury Road, Point Break (2015), Deadpool).

Il va sans dire que les attentes placées sur ce deuxième volet étaient titanesques. Le studio Warner Bros espère démarrer un « univers étendu » dans lequel il fera vivre tous ses personnages DC Comics. Pour ce faire, un nouveau Batman est inséré dans l’histoire, seulement quelques années après la saga culte de Christopher Nolan, elle aussi composée par Zimmer.

Ne voulant pas risquer de « trahir » cette trilogie sur laquelle il a travaillé dur pendant près de 10 ans, Zimmer a très vite proposé à son ami Junkie XL de le rejoindre en tant que co-compositeur. Junkie XL se chargerait d’illustrer Batman, et Zimmer se concentrerait sur le personnages de Superman. C’était du moins le plan initial, car une simple écoute suffit à se rendre compte de l’évidence : Zimmer a bel et bien, du moins en partie, écrit le nouveau thème de Batman. Un thème gothique, imposant, porté par des chœurs quasi religieux, en totale opposition avec les sonorités de la trilogie « The Dark Knight ».

Et il faut reconnaître que cela fonctionne plutôt bien. L’ambiance sombre et dramatique voulue par Zack Snyder est traduite à la perfection dans cette bande originale qui ne lésine pas sur le grandiloquent, le « bigger than life », offrant un spectacle sonore à la hauteur du spectacle visuel du film.

Les compositeurs ont développé un thème pour Bruce Wayne (« Beautiful Lie ») et un autre pour Batman (« The Batman Suite »), tous deux basés sur un même rythme, interprété tantôt de manière très délicate, tantôt avec toute la fureur des chœurs déchaînés. C’est au final ce motif, très simple mais efficace, qui frappe le plus lors du visionnage du film, et rebutera plus que probablement les détracteurs de Zimmer. Si la thématique musicale liée à Batman est omniprésente, et bien souvent fondue dans un ouragan de percussions qui rappellent Man Of Steel et le récent Mad Max : Fury Road, cette bande originale contient bien d’autres surprises, et on aurait tort de ne pas s’y intéresser.

Après une reprise du thème « Arcade » de Man Of Steel (« Their War Here »), on découvre le nouveau thème de Lex Luthor dans « The Red Capes Are Coming », morceau barré et dérangé, joué sur un piano désaccordé, et qui semble droit sorti d’un « Sherlock Holmes » ou « Rango ». Si cette idée vous paraît incongrue dans Batman v Superman, je ne peux que vous conseiller de voir le film : ce thème colle à merveille au Lex Luthor réinventé par Snyder : dérangé, sociopathe, cultivé mais, en fin de compte, ridicule.

C’est au tour du thème de Superman de faire sa première apparition, à travers le superbe « Day of the Dead », qui apporte une variation douce au morceau « What are you going to when you’re not saving the world ? » de Man Of Steel. Interprétée au piano puis au violon, cette variation est entendue à plusieurs reprises dans le film et contribue à tisser cette image noble et pure qui entoure Superman.

C’est à partir de la cinquième piste que les choses se corsent : « Must There Be A Superman », quatre minutes de sound design et de distorsions électroniques douloureuses pour l’oreille mais très efficaces à l’écran. « Do You Bleed », piste d’action tonitruante rythmant la première confrontation physique entre les héros, alterne le thème de Batman et un jeu de percussions féroce : de l’adrénaline pure. « Black and Blue », autre piste d’action, se montre beaucoup plus décevante : 8 minutes en forme de montagnes russes, où de petits passages grandioses sont entrecoupés de isound design/i frustrant lors d’une écoute isolée. A l’écran, bien sûr, cette piste rythme à la perfection l’affrontement tant attendu des deux héros.

Si « Tuesday » s’enfonce à nouveau profondément dans le sound design très sombre, l’album atteint son sommet avec la piste « Is She With You ? », morceau guerrier où s'entrecroisent les thèmes de Batman, Superman… et Wonder Woman, pour qui les compositeurs ont mis les petits plats dans les grands en imaginant un riff acéré au violoncelle électrique. Plus de cinq minutes absolument épiques au cours desquelles les morceaux de bravoure se succèdent (mention spéciales au jeu de chœurs et percussions qui se répondent à partir de 3’08’’).

L’émotion est à son comble dans « This Is My World », reprise du démentiel « If You Love These People » de Man Of Steel, qui prend tout son sens accompagnée des images du film. Grandiose et émouvante, cette reprise laisse la place à une deuxième partie sereine, quasi religieuse, qui fait la part belle aux chœurs et n'est pas sans rappeler le final de 'The Dark Knight Rises'. Le morceau s’étire doucement sur 6 minutes, avant de mener à « Men Are Still Good », scène de clôture du film (où pointent le thème de Clark Kent et celui de Lex Luthor notamment) avant de se muer en « The Batman Suite », une tonne de variations sur le thème du personnage, sans trop de fil conducteur.

L’action est féroce, les nouvelles idées font mouche, mais… on termine l’album avec un petit goût d’inachevé. Premièrement, car le thème de Superman, bien que très présent dans le film, est le grand perdant de cette édition qui place Batman au centre de l’attention. Deuxièmement, car ce thème de Superman n’a presque pas été développé depuis Man of Steel, et que Zimmer s’est contenté de le répéter sous (pratiquement) la même forme qu’avant : dommage, quand on sait de quoi le compositeur est habituellement capable en matière d'expansion de sagas (Pirates of the Caribbean 2 et 3 ne sont qu’un exemple). Troisièmement car une place énorme est accordée à des pistes d’ambiance assez peu intéressantes, comme la majorité des « bonus tracks » présents sur le second disque, très franchement dispensables.

Absolument irréprochable au cœur du film (elle est d’ailleurs sur-mixée par rapport aux effets sonores, pour un impact maximum), la bande originale de Batman v Superman est la traduction musicale précise de la vision du réalisateur Zack Snyder. Sur album, elle réserve bien des surprises à l’auditeur, qui devra par contre passer au travers d’une série de pistes d’ambiance qui sont loin d’être les créations les plus intéressantes de Zimmer dans ce domaine, et qui diluent l’appréciation globale de cette édition CD.

Autres sorties de musique de Batman v Superman: Dawn of Justice (2016):

Batman v Superman: Dawn of Justice (2016)
Batman v Superman: Dawn of Justice (2016)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Login

 



Plus