Red Dead Redemption


Rockstar Games (0795550010912)
Game soundtrack | Date: 2010 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
1.Born Unto Trouble3:12
2.The Shootist4:17
3.Dead End Alley2:06
4.Horseplay3:49
5.Luz Y Sombra5:19
6.El Club De Los Cuerpos6:24
7.Estancia2:02
8.(Theme From) Red Dead Redemption5:38
9.Triggernometry5:23
10.Gunplay1:28
11.Redemption In Dub2:09
12.Muertos Rojos (aka The Gunslinger's Lament)5:50
13.The Outlaw's Return6:54
14.Exodus In America4:59
15.Already Dead1:31
16.Far AwayJose Gonzalez4:39
17.Compass (Red Dead On Arrival Version)Jamie Lidell2:59
18.Deadman's GunAshtar Command4:15
19.Bury Me Not On The Lone PrairieWilliam Elliot Whitmore2:24
 75:18
Introduisez votre critique

 

Red Dead Redemption - 09/10 - Critique de Christian Lavagne, ajouté le
Oh bury me not on the lone prairie...
On pourrait résumer cette oeuvre et cet album dans ce vers, justement tiré de ce dernier.

Red Dead Redemption est considéré comme l'un des trois jeux majeurs de la génération PS3-XBOX 360. Rien que ça, c'est déjà pas mal. Mais parmi le flot de compliments se trouve celui de sa musique, et ça c'est autre chose.

La première chose qui frappe c'est à quel point on est en terrain connu avec cet album (dès 'Born Unto Trouble'), sans jamais recopier ce qui a été fait. Évidemment, Ennio Morricone et Luis Bacalov ne sont jamais bien loin, entre harmonica (joué par un musicien vétéran du cinéma et de la télévision) guitare électrique et cuivres, on ne s'éloigne pas trop des classiques, tout en proposant des innovations.
'Horseplay' par exemple, ose un énorme travail sur les basses, et ce sur plusieurs instruments à la fois. En plus du rythme se dégage une tension indéniable, une urgence.
Ou bien 'Gunplay', ralenti à l'extrême (il est utilisé quand le joueur ralentit le temps pour viser), donc pas forcément agréable à écouter.

Un nombre très important d'instruments a été utilisé, parfois très ponctuellement, et cela donne une richesse sonore incroyable. Une crécelle furtive rappelant la menace d'un crotale, et l'on se retrouve un instant les pieds dans la poussière. Une trompette en sourdine ou assourdie en jouant contre un tambour (oui!) donne une profondeur au son renvoyant aux grandes plaines ('Muertos Rojos'), à laquelle répondent des cordes, pincées pour la résonance. Vaste est le mot qui nous vient lorsqu'on entend des titres comme ce dernier ou 'Born Unto Trouble'

Étant donné que les compositeurs ont enregistré beaucoup de pistes séparées afin qu'elles s'adaptent naturellement aux actions du joueur (par exemple la basse démarre dès que l'on monte sur le cheval), ils ont fait le choix de les 'concentrer' pour l'album, multipliant les couches de pistes, pour un résultat où prime le musical sur l'ambiant propre au jeu. Un travail qui prend tout son sens lorsqu'on sait que pratiquement tout a été composé au même tempo, justement pour adapter les pistes à l'action.
J'apprécie tout particulièrement de passer d'un pur ambiant mexicanisant ('Muertos Rojos') au crescendo lourd de sens de 'The Outlaw's Return' (soutenu par une ligne de basse que je trouve hypnotisante).
Je m'arrête aussi un instant sur 'Exodus In America', qui est en fait l'intro du jeu, qu'il m'a fallu beaucoup de temps pour apprécier, car je le trouvais trop déconstruit, alors qu'en fait la scène joue sur la nostalgie du temps qui passe, du déclin de l'Ouest sauvage (figuré ici par la dégénérescence du style musical western hollywoodien).

Enfin, comment ne pas parler des quatre chansons de l'album, situées à des moments clés du jeu (je ne spoile pas, il faut le vivre pour vibrer), simples mais magnifiques; on pourrait juste être tatillon en disant qu'en privilégiant le côté cinématique, elles brisent un peu le quatrième mur (au moins pour les deux premières). Mais quand s'élève la voix du chanteur, manette en main, on ne pense pas à ça. On se laisse emporter par la justesse de ton et des paroles.

Red Dead Redemption, c'est donc la quintessence de la musique western, reprenant les codes ultraconnus sans jamais en être prisonniers, et se les appropriant pour donner une ambiance riche, très riche et parfois innovante.
Finalement, la seule déception de cet album, c'est qu'il ne délivre qu'un extrait de l'extraordinaire ambiance sonore et musicale du jeu. Il manque, et il manque beaucoup. Pour aller plus loin, n'hésitez pas à profiter des 'unreleased' faits par des petites mains du web, directement rippés du jeu.
On espère donc une version rallongée, officielle...un jour.


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Login

 



Plus