The Good, The Bad and The Ugly
Expanded Original MGM Motion Picture Soundtrack Composed By Ennio Morricone


Quartet Records 08/12/2020 CD - Edição limitada (8436560844365)
Filme Lançamento do filme: 1966
 

Inscreva-se agora!

Mantenha-se mais informado e tenha acesso à informação de colecionadores!





 

# Rastrear   Duração
The Film Score
1.Prologo / Il buono, il brutto, il cattivo (titoli)2:47
2.Il brutto / Il tramonto1:21
3.Morte di Stevens0:55
4.Morte di Baker / Il cattivo0:27
5.Una taglia sulla testa / Un angelo biondo0:52
6.Fuga a cavallo0:45
7.Il buono / Il biondo abbandona Tuco nel deserto0:37
8.La confessione di Maria1:14
9.Il ponte di corde0:50
10.Tuco fa la colletta1:05
11.Suspense1:14
12.I tre desperados / Una cannonata provvindenziale1:10
13.Il forte2:21
14.All’inseguimento del biondo2:25
15.Il deserto5:16
16.Il deserto secondo2:39
17.Lo stivale0:59
18.La carrozza dei fantasmi2:07
19.Biondo… non morire!0:56
20.La missione di San Antonio / Il mio miglior nemico veglia su di me2:23
21.Incontro con Padre Ramirez / Perdonami fratello / Ti aiuterà a difenderti2:38
22.Il Canyon dei Morti / Dio è con noi0:26
23.Marcetta prima / Marcetta seconda2:45
24.Il campo di prigionia di Betterville1:25
25.La storia di un soldato5:34
26.Un treno per la forca / Partenza del treno militare1:56
27.Tuco e Wallace (La storia di un soldato)3:52
28.Tuco scappa / Arrivo nella cittadina / Fine di una spia1:16
29.Il bandito monco2:52
30.Inseguilo!0:56
31.Il bagnoschiuma di Tuco0:46
32.Due contro cinque / Verso duecentomilla dollari4:06
 60:55
# Rastrear Artista/Compositor Duração
The Film Score (Cont.)
1.Il capitano nordista3:12
2.Due assalti al giorno2:08
3.Il capitano e’ ferito1:20
4.Marcetta senza speranza1:51
5.L’ esplosione del ponte0:48
6.Morte di un soldato3:17
7.L’estasi dell’oro3:23
8.In due scaverete più presto! / Il triello2:50
9.Il triello seconda parte2:20
10.Non e’ uno scherzo, e’una corda / Nella linea del mirino / Il buono, il brutto, il cattivo0:56
11.Finale2:01
12.Titoli (Versione film con cannonata)Bonus Track2:46
13.La storia di un soldato (Orchestral Version)Bonus Track2:54
14.Il tramonto (Alternate)Bonus Track0:58
15.Morte di Stevens (Alternate)Bonus Track0:54
16.Fuga a cavallo (Film Version)Bonus Track0:45
17.Intermezzo musicaleBonus Track0:23
18.Il forte (Alternate)Bonus Track0:56
19.Marcetta (Alternate)Bonus Track2:44
20.OrganoBonus Track0:16
21.Organo secondoBonus Track1:33
22.L’estasi dell’oro (Mono Album Mix)Bonus Track3:23
23.Il triello (Alternate)Bonus Track3:15
24.Il triello / Il triello seconda parte (Extended Version)Bonus Track7:13
25.La storia di un soldato (Alternate)Bonus Track3:56
26.Lo stivale (Extended Sustain)Bonus Track2:17
27.Uahuah & effettiBonus Track2:04
28.La storia di un soldato (Extended Stereo Version)Bonus Track7:29
29.Il triello (Alternate-Stereo Mix)Bonus Track3:15
30.La storia di un soldato (Extended Version)Bonus Track3:55
31.Titoli (Versione film con cannonata-Stereo Mix)Bonus Track2:47
 77:49
# Rastrear   Duração
Original Soundtrack Album
1.Il buono, il brutto, il cattivo2:42
2.Il tramonto1:16
3.Il forte2:23
4.Il deserto5:18
5.La carrozza dei fantasmi2:08
6.Marcetta2:50
7.La storia di un soldato3:54
8.Marcetta senza speranza1:52
9.Morte di un soldato3:10
10.L’estasi dell’oro3:24
11.Il triello4:57
 33:54
Envie sua opinião Ocultar críticas em outros idiomas

 

The Good, The Bad and The Ugly - 09/10 - Revisão de FilmClassic Soundtrack , apresentado em (Francês)
Le succès commercial des westerns italien (plus connu sous l’appellation « spaghetti ») Per un pugno di dollari (Pour une poignée de dollars) et Per qualche dollaro in più (Pour quelques dollars de plus) ont attiré l'attention des dirigeants des studios United Artists, au point de proposer au scénariste italien Luciano Vincenzoni, un contrat exprimant le souhait d'acheter les droits du prochain volet. L'équipe créative italienne composée du producteur Alberto Grimaldi, du réalisateur Sergio Leone et de Vincenzoni acceptèrent de collaborer. Ils proposèrent une histoire se déroulant pendant la guerre de Sécession, où trois malfrats s'allient dans une alliance difficile à la recherche d'un trésor enfoui.

Ainsi, pour The Good, The Bad and The Ugly (Le bon, la brute et le truand), Sergio Leone s'est entouré d'une excellente distribution, comprenant le trio Clint Eastwood dans le rôle de Blondin, « le bon », un chasseur de primes impitoyable, cruel et sociopathe, Lee Van Cleef dans le rôle de Angel Eyes, « la brute » et un bandit mexicain, amoral, impulsif et comique, Eli Wallach dans le rôle de Tuco Ramirez, « le truand ».

L'histoire est une pièce de morale classique où l'on assiste à l'intersection d'émotions puissantes et concurrentes : l'avidité, la duplicité, la traîtrise et la trahison. Trois hommes s'unissent dans un but commun en forgeant une alliance malaisée et intéressée alors qu'ils cherchent à déterrer 200 000 dollars d'or confédéré. L'or est enterré dans une tombe du cimetière de Sad Hill. Tuco connaît l'emplacement du cimetière, tandis que Blondin sait dans quelle tombe le trésor est enterré. Ce qui se passe est un concours de volonté, où la fin justifie les moyens, et nous explorons jusqu'où chacun des trois est prêt à aller pour atteindre son objectif.

Sergio Leone avait collaboré avec Ennio Morricone pour les deux films précédents et il était le choix naturel pour ce dernier projet. Il a continué à éviter d'utiliser un idiome romantique classique, adoptant plutôt un paysage sonore non traditionnel qui ne peut être décrit que comme bizarre. Son thème principal, qui simule le hurlement d'un coyote, porté par un ocarina, une flûte, des tambours nativistes, des sifflements, des coups de feu et des voix sans paroles, en est un bon exemple. Sa phrase A propose deux séries de quatre déclarations répétées avec des compteurs, la première série étant composée d'un ocarina au registre aigu et de voix sans paroles, tandis que la deuxième série est composée d'un ocarina au registre grave et d'un sifflet. La phrase B est portée par une guitare électrique et des voix sans paroles, et présente une construction mélodique plus structurée qui offre à la fois drame et passion. Le thème sert d'identité aux trois hommes collectivement, mais aussi individuellement, avec des articulations distinctes pour chacun : la flûte pour le bon, l'ocarina pour la brute et les voix humaines pour le truand. Dans chaque scène où l'un des trois hommes est présenté, la phrase A résonne avec son pseudonyme : The Good, The Bad and The Ugly.

Deux autres thèmes accompagnent le film, et tous deux sont d'une beauté exquise. Le thème de l'élégie propose une partition évocatrice à la trompette, rejointe par d'autres contrapuntiques. Il est utilisé comme leitmotiv pour les soldats confédérés vaincus et mourants. C'est l'une des déclarations les plus émouvantes et les plus chargées d'émotion de la partition. Tout aussi brillant et extrêmement émouvant, le thème de l'histoire d'un soldat (Story of a Soldier Theme) réussit une confluence parfaite entre le mot et la mélodie. Cette chanson sincère évoque les difficultés, la futilité et la tragédie de la guerre. Il s'agit d'une complainte écrite par Morricone sur des paroles profondément émouvantes de Thomas Connor. Par moments, elle est interprétée sans les paroles par l'harmonica et le sifflement.

Morricone imprègne son paysage sonore d'un large assortiment d'instruments et d'effets qui lui confèrent son expression unique et non conventionnelle : guitares acoustiques interprétées par Alessandro Alessandroni, harmonicas de Franco de Gemini, castagnettes, tambours, voix féminines sans paroles interprétées par la légendaire Edda dellOrso, coups de feu et le scintillement métallique hypnotisant de pièces d'or.

Pour conclure, il ne faut pas oublier es deux derniers morceaux de l'album qui comptent parmi les plus belles compositions, avec la séquence 'Ecstasy of Gold', désormais considéré comme immortel, et considéré comme l'un des plus beaux mariages de musique et de narration cinématographique de l'histoire du cinéma. Et puis, il y a la scène finale, intitulé Trio' qui traduit, grâce à la perspicacité magistrale de Morricone et à l'étoffement des émotions concurrentes des trois hommes, une lutte remarquable, à la fois à l'intérieur des hommes et entre eux... un croisement violent entre la luxure et la peur.

Avec The Good, The Bad and The Ugly, Ennio Morricone est entré dans le Panthéon des grands-maîtres de la musique de film. Je pense que sa partition est l'une des plus belles de l'histoire du cinéma, un chef-d'œuvre dans le canon du maestro romain et un joyau du western italien. Paru à de multiples reprises, il est évident que quelle que soit l’édition que vous avez ou que vous envisagez d’acheter, je vous recommande vivement de l'ajouter à votre collection.

FilmClassic Soundtrack

Outros lançamentos de The Good, The Bad and The Ugly (1966):

Good, the Bad and the Ugly, The (1967)


Informe uma falha ou envie-nos informações adicionais!: Login

 



Mais