Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



Deux Hommes Dans La Ville / Le Toubib / La Veuve Couderc


Music Box Records 16/01/2019 CD - 1000 exemplaren (3770002531068)
 

Schrijf je nu in!

Blijft beter op de hoogte en krijg toegang tot verzamelaars info!





 

# Track   Lengte
Deux Hommes Dans
1.Thème de Gino1:22
2.Montpellier0:49
3.Recours en Grâce1:50
4.Gino et Sophie2:50
5.Voisinage2:50
6.Garde à Vue1:22
7.Gino et Lucy2:08
8.L'Appartement2:07
9.Le Hasard1:52
10.Retour à la Vie3:22
 
Le Toubib
11.Le Toubib2:04
12.Jean-Marie et François1:22
13.Hélicoptères2:56
14.Harmony Dort2:16
15.Retour0:46
16.Le Camp1:04
17.Croix Rouge Internationale1:25
18.Champ de Bataille3:01
19.Enlèvement du Camp1:28
20.Le Monde Libre0:44
21.La Grotte0:43
22.L'Espoir2:06
 
La Veuve Couderc
23.La Veuve Couderc2:39
24.Canal et Solitude1:01
25.Menace / La Couveuse1:34
26.Le Bal3:04
27.Les Gendarmes0:52
28.Péniche New Orleans2:30
29.Abandon1:56
30.L'Assaut1:17
31.Fugitif1:18
32.La Séparation1:24
 58:01
Schrijf zelf je recensie Verberg reviews in andere talen

 

Deux Hommes Dans La Ville / Le Toubib / La Veuve Couderc - 09/10 - Recensie van FilmClassic , ingevoerd op (Frans)
L'idée de ce film trouve écho chez le réalisateur ‘José Giovanni’, après que de nombreuses voix se sont élevées pour faire abolir la peine de mort. Il faut bien préciser qu’il fut durant une période de sa vie particulièrement concerné. En effet, en 1945, ‘Giovanni’, alors malfrat avait été arrêté pour une histoire de racket qui avait mal tourné. Il fut condamné à la peine capitale trois ans plus tard, avant de voir sa peine commuée en vingt ans de travaux forcés et d'être finalement libéré en 1956.
‘Deux hommes dans la ville’ ( ital : Due contro la città), c’est l’histoire de ‘Germain Cazeneuve’ (Jean Gabin), un ancien policier devenu éducateur social pour délinquants. C’est aussi l’histoire de ‘Gino Strabliggi’ (Alain Delon), un ancien truand libéré anticipativement. Des liens amicaux naissent entre les deux hommes, surtout lorsque ‘Germain lui trouve un emploi dans une imprimerie. Mais alors qu’il doit passer régulièrement au commissariat, il y rencontre l'inspecteur principal ‘Goitreau’ (Michel Bouquet), un policier qui l'a autrefois arrêté. Persuadé que l'ex-truand va rechuter, il se met à épier ses moindres faits et gestes. Opiniâtre et obstiné, il le harcèle au point que ‘Gino’, ne sachant plus se contenir, finira par l’étrangler. Emprisonné et après un procès et une demande de grâce présidentielle rejetée, il sera condamné à mort et guillotiné.
‘Giovanni ‘ avait déjà collaboré à de nombreuses reprises avec ‘François De Roubaix’, notamment pour ‘Dernier Domicile connu’ (1964), ‘Un aller simple’ (1970) ou encore ‘Où est passé Tom ?’ (1971). Mais cette année-là le compositeur est surchargé de travail. De plus, le réalisateur voulait un thème grave et mélancolique qui collait parfaitement à son réquisitoire contre la peine de mort, encore en vigueur en France à l'époque du film.
Déjà très prolifique, ‘Philippe Sarde’ avait, début des années 1970 une solide réputation auprès de différents réalisateurs qui lui avaient confié les partitions pour la BO de leurs films. Je pense à ‘Claude Sautet ‘ pour ‘les choses de la vie’ (1970), ‘Max et les ferrailleurs’ (1971) ou encore ‘Pierre Granier-Deferre’ pour ‘Le chat’ (1971) et ‘La veuve Couderc’ (1971).
C’est ainsi que ‘Giovanni’ confia son unique collaboration à ‘Sarde’. De son côté, en composant cette musique, où finalement tout repose sur un thème, le compositeur a parfaitement apporter un crédit indéniable à la pellicule.
Côté édition, épinglons deux éditions 45t à l’époque de la sortie du film. Un en France paru chez Galloway Records et un autre au pays du soleil levant chez Epic, une sous-branche de Sony (pour info : les Japonais sont friands d’Alain Delon). Il faudra attendre 1984 pour que la maison de disque italienne ‘Phoenix’ sorte une édition 33t et numérotée à 1000 exemplaire (face A : Deux hommes dans la ville – face B : Les seins de glace). Enfin, une compilation est paru en France, en 2019 chez Music Box Records. Cette édition CD comprend également deux autres excellentes BO de ‘Sarde’ : ‘La veuve Couderc’ (sorti qu’en 45t à l’époque) et pour la première foi : ‘Le toubib’.
Je termine cette critique en vous conseillant d’acquérir cette magnifique BO. En l’écoutant, c’est le genre de musique qui ne vous quittera jamais plus, celle qui nous retourne les tripes peu importent les générations. Accompagnant parfaitement bien le film, ce thème parvient aisément à concrétiser l’objectif que s’était fixé ‘Giovanni’, c-à-d une œuvre dure, larmoyante, exacerbée et très littéraire.

FilmClassic
Trailer:





Trailer:





Trailer:







Fout gezien of heb je info om aan te vullen?: Inloggen