Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 

翻訳をチェックする必要があるため、このバージョンのWebサイトはまだベータ版です。言語の検証と修正を支援したい場合は、お問い合わせページからお問い合わせください。: 接触

The Queen's Gambit


Maisie Music Publishing 23/10/2020 ダウンロード
 

今すぐ購読する!

もっと情報を得て、コレクター情報にアクセスしてください!



 

# トラック   期間
1.Main Title1:49
2.Beth's Story2:07
3.Methuen Home For Children 19571:14
4.The Scholar's Mate1:18
5.You're Gloating1:06
6.Training With Mr. Schaibel3:04
7.Am I Good Enough Now?1:18
8.Playing Mr. Ganz1:36
9.Ceiling Games2:17
10.First Day At School1:12
11.The Green Pills1:30
12.Kentucky State Championship 19631:12
13.Top Boards1:01
14.Playing Townes3:45
15.Playing Beltik3:10
16.The Lake-Cincinnati1:48
17.Playing Benny-Las Vegas 19664:28
18.Two Sides Of The Same Coin2:47
19.Mexico City Invitational 19662:21
20.Playing Girev I2:01
21.Playing Girev II2:23
22.Borgov I3:37
23.Beth Alone2:02
24.Ohio US Championship 19671:40
25.New York1:09
26.Training With Benny2:15
27.Paris Tournament 19672:26
28.Borgov II2:27
29.Jolene!1:55
30.Returning To Methuen1:10
31.Turning Point2:05
32.USSR1:06
33.Moscow Invitational 19687:27
34.Close Your Eyes2:31
35.Borgov III3:09
36.The Final Game7:23
37.Take It, It's Yours2:07
38.Sygrayem (Let's Play)2:11
 90:07
あなたのレビューを提出する 他の言語でレビューを非表示にする

 

The Queen's Gambit - 10/10 - その改訂 David-Emmanuel Thomas, 提出された (フランス語)
Professeur à l’Université de Miami le jour, compositeur inspiré la nuit ; Carlos Rafael Rivera ne fait pas dans la demi-mesure. Ses interventions, aussi rares soient-elles, se dénombrent (malheureusement) sur le bout des doigts. Agissant exclusivement pour le compte du réalisateur Scott Frank, il aura remporté un succès fracassant auprès de ses auditeurs et de l’industrie hollywoodienne. D’abord aux Oscars pour l’underscore morbide de Balade entre les Tombes en 2014 puis aux Emmys avec Godless en 2017, un ode westernien enivré d’harmonies somptueuses où le compositeur vantait l’éclat de la guitare. Dès lors, il aurait été surprenant de ne pas retrouver son nom attaché à la mini-série Le Jeu de la Dame (The Queen’s Gambit), la nouvelle pouliche de Netflix basée sur le roman de Walter Tevis (1983) ayant, pour l’heure, rencontré l’unanimité chez son public. Godless est probablement l’une des meilleures BOs de Netflix produites à ce jour mais qu’en est-il du Jeu de la Dame ?

La mini-série présente un défi de taille, auquel Heath Ledger aurait pu s’y frotter s’il en avait réalisé un film, ou plutôt un écueil à éviter : celui de l’ennui. Une problématique très vite résolue par la combinaison d’une mise en scène ingénieuse aux couleurs musicales d’une partition subtile qui orne ce silence absolu imposé par le jeu des échecs. Beth Harmon (Anya Taylor-Joy) accumule les parties mais, rassurez-vous, elle pense autant aux néophytes qu’à ceux qui n’ont jamais touché un échiquier depuis le club des années lycée ! Un double plaisir pour les abonnés mélomanes qui peuvent se délecter d’une musique omniprésente tout en savourant les exploits de la jeune prodige. Attelé au score depuis le Printemps 2018, Carlos Rafael Rivera aborde son travail à la manière d’un long-métrage en considérant qu’« il s’agit simplement d’une histoire divisée en épisodes ». Parmi les premières propositions qui ont été faites, on trouve son « Main Title » survolté, mené par un duo violon – violoncelle aussi vivace que l’esprit stratégique de Beth. Ce leitmotiv triomphant fait notamment écho à ses innombrables victoires écrasantes et réapparaîtra au cours de l’affrontement final contre Borgov (« The Final Game »).

L’ADN musical dominant reste cependant marqué par des harmonies moins glorieuses qui imprègnent la série d’une douce mélancolie. « L’histoire de Beth commence seule. On ressent de la douleur, un sentiment d’abandon et de solitude dans cet orphelinat terne » analyse Carlos Rafael Rivera. « Sur le plan musical », le tracé du violoncelle de Tina Guo accompagne ce passage à l’orphelinat dans les deux premiers épisodes (« Beth’s Story », « Methuen Home For Children 1957 », « Training With Mr. Schaibel ») en contrepoint d’un piano suave, exprimant sa solitude extrême, qui l’escortera pendant toute la durée de son parcours : l’apprentissage des échecs (« Training With Mr. Schaibel »), ses entraînements ou ses compétitions (« Ceiling Games », « Playing Benny », « Playing Girev I », « Borgov I ») et bien sûr, ses victoires (« Playing Girev II », « Sygrayem (Let’s Play) »).

Ce jeu cathartique n’est pourtant rien de plus qu’un exutoire à ses souffrances. La compétition que Beth mène au travers d’un échiquier n’a pas l’intensité du combat psychologique qu’elle se livre… Autant de victoires qu’elle ne peut remporter face à ses conflits intérieurs, sa solitude et son accoutumance à l’alcool/ aux tranquillisants. Carlos Rafael Rivera eu donc la lourde charge de convertir cette dualité apparente en un ensemble de notes, tout en veillant à renforcer notre attachement vis-à-vis de la protagoniste. Son aspect psychologique sert ainsi de point de repère pour sa partition et donne naissance à des passages émotionnels particulièrement intenses (les sublimes « Beth’s Story », « Two Sides of the Same Coin », « Beth Alone », « Jolene », « Turning Point »). De son côté, l’orchestre n’en oublie pas d’être présent mais intervient lors de passages bien distincts : « Quand on voit ce qu’elle imagine, tout est plus grand, alors j’y place un orchestre. Chaque fois qu’elle pense à ses mouvements en regardant le plafond, l’orchestre nous fait comprendre les rêves qu’elle tente de réaliser. » détaille Carlos Rafael Rivera. Et lorsqu’il n’est pas question de projections psychiques sous l’effet des médicaments (« Ceiling Game »), il accompagne progressivement son ascension spectaculaire (« Kentucky State Championship 1963 », « Paris Tournament 1967 ») et l’explosion de sa renommée (« USSR », « Borgov III », « The Final Game », « Take It, It’s Yours »).

La BO du Jeu de la Dame est un autre tour de force de Carlos Rafael Rivera qui le conduira sûrement à remporter la partie des Emmys 2021 ! Détenant un rôle prépondérant dans la fluidité du récit, ses mélodies raffinées – que l’on placerait dans la même veine que The Imitation Game ou The Danish Girl de notre pop star française Alexandre Desplat - raviront vos oreilles sensibles. Il est certain que cette BO n’est pas un échec !


不具合を報告するか、私たちに追加情報を送ってください!: ログイン