Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



A Whale Of A Tale / And The Moon Grew Brighter


Decca Records 1954 Vinyle
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
1.A Whale Of A TalePaul J. Smith2:12
 2:12
# Track Artiste/Compositeur Duration
1.And The Moon Grew Brighter And BrighterHans J. Salter2:44
 2:43
Introduisez votre critique

 

A Whale Of A Tale / And The Moon Grew Brighter - 08/10 - Critique de FilmClassic , ajouté le (Français)
Curieusement, c’est en novembre 1950, que Sid Rogell, un producteur indépendant annonça qu'il avait acquis les droits cinématographiques d’un des plus grands romans qu’avait écrit Jules Verne : ‘20,000 Leagues Under the Sea’ (fr : 20 000 lieues sous les mers). Avec l’aide de la société de production de Robert L. Lippert, il avait prévu de commencer le tournage dans l'année aux ‘General Service Studios’. Mais Walt Disney, après avoir visionné des séquences marines réalisés par Harper Goff (un de ses collaborateur) pendant la production de ‘True-Life Adventures’, était également intéressé pour réaliser une adaptation cinématographique. C’est ainsi qu’en décembre 1951, il acheta les droits du film à Rogell. Bien que les dessins de Goff ont constitué la base du film, ce dernier n'a jamais été crédité parce qu'il n'était pas membre de l'International Alliance of Theatrical Stage Employees.

Réalisé en 1954 par Richard Fleischer, il met en vedette Kirk Douglas, James Mason, Paul Lukas et Peter Lorre et fut également été le premier long métrage de Disney à être distribué par Buena Vista Distribution. Le film a été un succès tant sur le plan critique que commercial, et a remporté deux Oscars pour la meilleure direction artistique et les meilleurs effets spéciaux.

Plutôt qu'un enregistrement authentique de la musique ou des dialogues du film, deux albums vinyles narratif ont été publiés à l'occasion des deux premières sorties du film (1954 et 1963). Les deux albums contenaient des versions condensées et fortement modifiées du scénario du film, sans l'utilisation d'aucun des acteurs du film pour les voix des personnages.

On retiendra néanmoins ce 78 tours, aujourd'hui introuvable, sorti en 1954 sous le label Decca, qui comprend la chanson la plus mémorable du film, ‘A Whale Of A Tale’, écrite par Norman Gimbel et Al Hoffman et chantée par Kirk Douglas. Enfin, pour les puristes, je précise que la chanson ‘And the Moon Grew Brighter and Brighter’, que Douglas avait chantée dans le film ‘Man Without a Star’ (fr : L’homme sans étoile), figure sur la face B.

FilmClassic


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion