North by Northwest


Film | Date de sortie: 06/08/2012 | Sortie du film: 1959 | Type: CD
Edition limitée
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Overture/Main Title2:19
2.The Streets1:07
3.Kidnapped2:18
4.The Door/Cheers1:26
5.The Wild Ride/Car Crash3:14
6.The Return/Two Dollars1:15
7.The Elevator0:49
8.The U.N./Information Desk1:55
9.The Knife0:51
10.Interlude1:18
11.Detectives/Conversation Piece/Duo4:42
12.The Station/The Phone Booth/Farewell2:55
13.The Crash/Hotel Lobby3:15
14.The Reunion/Goodbye/The Question2:34
15.The Pad & Pencil/The Auction/The Police2:35
16.The Airport1:02
17.The Cafeteria/The Shooting2:24
18.The Forest1:25
19.The Flight/The Ledge1:30
20.The House3:14
21.The Balcony/The Match Box2:45
22.The Message/The T.V./The Airplane2:39
23.The Gates/The Stone Faces/The Ridge/On the Rocks/The Cliff/Finale8:57
 
The Extras
24.It's a Most Unusual Day (source)1:17
25.Rosalie (source)1:36
26.In the Still of the Night (source)2:26
27.Fashion Show (source)5:23
28.The Crash1:53
 69:04
Introduisez votre critique

 

North by Northwest - 08/10 - Critique de FilmClassic , ajouté le (Français)
C’est en 1958 que le scénariste ‘Ernest Lehman’ s’est adressé à ‘Alfred Hitchcock’ afin de réaliser un film qui mettrait en scène un complot autour d’une affaire d’identité erronée, d’un assassina, d’une romance et d’une poursuite à travers les States, qui se termine dramatiquement au sommet du mont « Rushmore ». Après bien des discussions pour trouver un terrain d’entente, les deux hommes se sont mis d’accord et ‘Hitchcock’ a concrétisé ce projet jusqu’à son aboutissement. Pour ce faire, un formidable casting qui comprenait ‘Cary Grant’ (Roger Thornhill), ‘Eve Marie Saint’ (Eve Kendall) et ‘James Mason’ (Phillip Vandamm). L’histoire concerne un publicitaire de Madison Avenue, ‘Roger Thornhill’, qui se retrouve plongé dans le monde caché des espions quand il est confondu avec un homme du nom de ‘George Kaplan’. Il est poursuivi et pourchassé par ‘Phillip Vandamm’ et son homme de main qui tentent de l’éliminer. Forcé de fuir la police, ‘Thornhill’ rencontre ‘Eve Kendall’, une belle blonde qui l’aide à échapper aux autorités. Dans un rebondissement celle-ci est en fait un agent double. Tombant amoureux l’un de l’autre, ils unissent leurs forces et survivent à la traque de ‘Vandamm’ qui fini par mourir sur le mont « Rushmore ». ‘North by Northwest’ (fr : La mort aux trousses) est considéré comme le thriller le plus élégant d’Hitchcock’. De plus il fut bien accueilli lors de sa sortie par les critique au point d’en être un véritable succès commercial.

‘Bernard Herrmann’ avait déjà collaboré avec ‘Hitchcock’ sur quatre films précédents (1) C’était donc un choix naturel pour la partition en ce qu’il comprenait ce réalisateur excentrique et la meilleure façon d’améliorer sa vision. Au départ, les producteurs envisageait un générique à la ‘George Gershwin’, voire une chanson de ‘Sammy Cahn’(2) mais ‘Herrmann’ s’orienta vers une toute autre direction. Il a ainsi évité une composition comprenant de longues lignes mélodiques fluides. Il a plutôt jugé nécessaire d’utiliser un phrasé court succinct, qu’il a modulé tout au long de la partition. Celui-ci comporte quatre thèmes majeurs. J’évoque le principal qui soutient les séquences d’action du film. Sa construction n’a aucun semblant de ligne mélodique, s’appuyant plutôt sur des barattages intenses et des progressions harmoniques chromatiques concurrentes. Le deuxième thème est l’élégant thème de l’amour, qui consiste en une interaction lyrique entre un hautbois et une clarinette, qui coulent sur des cordes de soutien.
Le troisième thème est le thème du suspense, qui, comme son nom l’indique, est utilisé pour soutenir les scènes de suspense tendues qui remplissent le film. Simple dans la construction, ce thème se joue en rapidité comme une ligne répétée comprenant seize notes d’instruments primaires changeants et des orchestrations qui jouent sur une ligne de basse tritonne, c’est à dire une intervalle constituée de trois tons. Ensuite, nous avons le thème de ‘Thornhill’, qui l’incarne parfaitement bien. Brillamment conçu en ce que ‘Herrmann’ l’a créé pour refléter la perplexité interne du héros.
Outre le thème d’amour décrit ci-dessus, j’aime particulièrement bien l’Ouverture’ qui se joue avec une puissance dramatique à travers les titres ainsi que les scènes des rues chaotiques et encombrées de New York. Cette partition est un point culminant, un indice de chef-d’œuvre et un témoignage durable du génie d’Herrmann’. C’est sans aucun doute l’une des ouvertures les plus dramatiques, complexes et puissantes de l’histoire du cinéma. Complètement moderniste dans la construction, il tire sa puissance cinétique intense d’un choc récurrent entre des motifs concurrents et rythmiquement antagonistes qui sont superposés à une figure répétée à deux mesures. Le plus intéressant et ingénieux est que le premier motif est modal mineur, le deuxième est modal majeur. Cette ouverture est tout simplement étonnante dans sa complexité.

Malheureusement lorsque le film est sorti, aucun label n’a édité ce chef d’œuvre. Il faudra attendre 10 ans pour que Decca Records (phase 4) édite timidement une compilation d’Hermann’. Paru sous le titre ‘Music From The Great Movie Thrillers’, celle-ci n’offrait que la séquence d’ouverture décrite ci-dessus. En 1980 des efforts ont été accomplis pour raviver la mémoire de ce score. Herrmann’ étant décédé en 1975, c’est sous une orchestration dirigé par le compositeur ‘Laurie Johnson’ (The Avengers, Captain Kronos: Vampire Hunter, First Men In The Moon) que sort un enregistrement, paru simultanément chez Unicorn-Kanchana, un label Anglais principalement spécialisé dans la musique classique et aux States par Varese associé à Starlog Records. Il faut bien avouer aussi que c’est vers ces années-là qu’un engouement pour la musique de film se fait véritablement sentir. Pour satisfaire la demande, on retrouve des bandes-son inédite à l’époque qu’on adapte à la plus grande joie des cinéphiles. Puis dans les années 1990, avec les nouvelles technologies audio, de nombreux labels prestigieux vont sous-traiter certaines musiques, qu’ils estiment peu rentables, comme c’est le cas avec Rhino Records Inc, une sous-marque de Warner Music Group qui, en 1995 va entreprendre de digitaliser en stéréo plus de 64 minutes de cette musique sous la forme d’un CD. Face à la demande il sera réédité en 2010. Misant sur une pochette plus « Hitchcockienne », Intrada éditera deux ans plus tard un CD comprenant cinq minutes en plus que son prédécesseur. Avec le retour du bon vieux vinyle (180 gr), Silva Screen Records aura la merveilleuse idée de nous servir en 2016, un double album teinté en vert pour l’édition limité à 500 exemplaires et d’une autre à tirage plus normale. Une merveilleuse idée pour tous les nostalgiques comme moi. Enfin pour conclure avec les éditions, Soundtrack Factory misera également en 2018 sur un LP « limité » ??? Celui-ci comprend de belles illustrations en rapport avec le film, ce qui est tout à leur honneur.
En composant cette musique qu’Herrmann’ qualifiera comme « d’un fandango orchestral kaléidoscopique conçu pour donner le coup d’envoi à l’excitante course poursuite qui va suivre », cet aspect non-conventionnel pour une musique de film marqueront à jamais la mémoire collective du grand public.

(1) Les quatre premières collaboration d’Hitchcock’ avec ‘Herrmann’ furent : ‘The Trouble with Harry’ (fr : Mais qui a tué Harry ?), en 1954, ‘The Man Who Knew Too Much’ (fr : L’homme qui en savait trop) en 1956, ‘The Wrong Man’ (fr : Le Faux Coupable) en 1956 et ‘Vertigo’ (fr : Sueurs froides) en 1958. 
(2) ‘Sammy Cahn’ est un parolier, compositeur et musicien américain principalement connu pour ses compositions romantiques et chansons de comédies musicales.

FilmClassic
At long last! Oft-recorded Bernard Herrmann masterpiece finally gets complete release in dynamic stereo from new masters! Previous release on Rhino label was spectacular album, albeit several major set pieces (including main title & climactic Mount Rushmore sequence) were transferred from damaged elements, all that was then available. Thanks to Warner Bros., new stereo mixes have been made available for first time ever, revealing spectacular sonics (for 1959) and illuminating new details of magnificent score never before captured. While score has also been digitally re-recorded twice under different conductors, neither version can match crisp, exciting performance of MGM Studio musicians under baton of Herrmann himself. Hear harp arpeggios, castenets, wood blocks, snare drums like never before. Get entire climax with punch of bass trombone, thrilling trumpets amidst swirling variety of tempos that keep tension, excitement of Hitchcock's incredible action set-piece moving at fierce pace. Alfred Hitchcock's brilliant film stars Cary Grant, Eva Marie Saint, James Mason, young Martin Landau and is regarded as one of director's greatest achievements. Crop-dusting scene, Mount Rushmore climax are movie icons. Romance between Grant, Saint is heartfelt, all the more so with Herrmann's tender love theme for strings. Composer is also major part of excitement, suspense of wild tale. Under loving guidance of Neil Bulk & Lukas Kendall, Herrmann's score comes home at last not only with best sound possible but also with first-ever reproduction of original MGM artwork campaign, color stills, informative notes by Frank De Wald, complete cue assembly details plus musician's list. The final word on North By Northwest! Bernard Herrmann conducts.
Bande annonce:





Bande annonce:





Autres sorties de musique de North by Northwest (1959):

North by Northwest (2007)
North by Northwest (1980)
North by Northwest (2010)
North by Northwest (2012)
North by Northwest (2013)
North by Northwest (2011)
North by Northwest (2010)
North by Northwest (1990)
North by Northwest (1995)
Citizen Kane - The Essential Bernard Herrmann Collection (1999)
Alfred Hitchcock's Film Music (1985)
Lion's Roar: Classic M-G-M Film Scores 1935 - 1965, The (2000)
Musiques de Films de Bernard Herrmann, Les (1984)
Mort aux Trousses, La (1959)
North by Northwest (2016)
North by Northwest (2014)
North by Northwest (2018)
Vertigo / North By Northwest (2018)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus