Uno Straniero A Paso Bravo / Poche Ore Per Una Vita


Cinevox 1968 Vinyle
Film Sortie du film: 1968
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Uno Straniero A Paso Bravo 
# Track   Duration
1.Poche Ore Per Una Vita 
Introduisez votre critique

 

Uno Straniero A Paso Bravo / Poche Ore Per Una Vita - 01/10 - Critique de FilmClassic , ajouté le
Le filon du western italien a été particulièrement exploité entre 1963 et 1978 avec le tournage de +/- 450 films. Aux antipodes des valeurs traditionnelles que l’on retrouve dans les productions Américaines, ici tout est réglé par les flingues. Les règlements de comptes, sont en général causé par des dettes, une vengeance personnelle, une famille disséminée, ou encore la possibilité de mettre la main sur un magot. En général, les affreux, les hommes sans pitié sont toujours des Mexicains. A cela viennent s’ajouter des histoires empreintes d'un humour qui fait basculer les tueries du côté grand guignol. Et même s’il va engendrer quelques chefs-d ’œuvres, il faut bien reconnaitre que c'est un cinéma de série B.
‘Uno Straniero A Paso Bravo’ réalisé en 1968 par ‘Salvatore Rosso’ (1) n’échappe pas à cette règle. Connu également sous le titre Anglais ‘A Stranger in Paso Bravo’ et en Espagnol ‘Los pistoleros de Paso Bravo’, ce film raconte l’histoire de ‘Gary’ un ancien bagnard qui revient à ‘Paso Bravo’ pour comprendre pourquoi sa femme et ses deux filles ont péri dans l’incendie de son ranch. Avec l’aide de quelques larrons, il rétablira la justice et triomphera du despote local.
Avant d’évoquer brièvement la BO, il mérite de souligner que la production n’avait pas beaucoup de ressource. c’est avec des plans serrés et des décors minimalistes que fut tourné le film. Exemple : Les étages des maisons étaient en réalité des toiles peintes. Dans cette production les acteurs ne sont ni bons ni mauvais, ils font leur boulot, au même titre que l’on fait ses emplettes dans la grande surface de son quartier. Néanmoins, le film se suit avec plaisir, surtout la scène du marchand ambulant s’extraire avec ses dents la balle qu’il a reçue dans le biceps.
La musique, signée ’Angelo Francesco Lavagnino’ ne marquera pas les esprits. Il faut bien reconnaitre que ce compositeur a malheureusement été à de nombreuses reprises victime de la faiblesse des films qu'il aura à illustrer. C’est le cas de cette BO édité uniquement en 45t par le label Italien Cinevox. La face A contient le thème majeur du film. Cette composition accompagné par la guitare, l’accordéon ainsi que d’une trompette me fait plus pensé à une fête foraine dans un bled perdu ou un bal dans une maison de repos, qu'un western. Bien que dans la version Italienne du film il y a le générique de fin chanté par ‘Vittorio Bezzi’, celui-ci n’apparait pas sur le disque. Quant à la face B, c’est la BO d’un drame de guerre qui s’intitule ‘Poche Ore Per Una Vita’, signée par le compositeur Grec ‘Christos Leondis’. Mais pas de quoi casser trois pattes à un canard !
Si par un dimanche ensoleillé, en chinant dans une brocante, vous tombez sur ce disque à un prix dérisoire … Oui pourquoi pas !

(1) C'était son premier et aussi son dernier film qu’il a réalisé. ‘Rosso’ avait auparavant été l'assistant d'un certain nombre de réalisateurs, notamment ‘Pietro Germi’.

FilmClassic


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus