Sunflower


Film | Date: 1970 | Type: Vinyle
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Love theme from Sunflower2:26
2.Masha's theme1:54
3.Giovanna1:54
4.The search4:20
5.Love in the sand3:00
6.New home in Moscow1:20
7.Two girls2:07
8.The retreat5:10
9.The invitation2:04
10.Masha finds Antonio3:35
11.The parting in Milan3:23
 31:13
Introduisez votre critique

 

Sunflower - 05/10 - Critique de FilmClassic , ajouté le
C’est en 1970 que le producteur ‘Carlo Ponti’ et l’acteur-réalisateur ‘Vittorio de Sica’ s’associe pour produire un film dans la plus grande et plus belle tradition du cinéma italien : ‘Il Girasoli’ (angl : Sunflower). Celui-ci raconte l'histoire de deux amoureux ‘Sophia Loren’ (Giovanna) et ‘Marcello Mastroianni’ (Antonio) qui, lors d’une rencontre fortuite décident impulsivement de se marier. Malheureusement, ‘Antonio’ doit rejoindre son régiment sur le front russe. Alors que la guerre se termine et que les années passent, ‘Giovanna’ attend en vain le retour de son mari. Refusant d'accepter sa situation, elle décide de se rendre en Russie pour le retrouver. Après une recherche longue, elle le trouve enfin. Mais ce dernier a refait sa vie avec ‘Masha’ et vit paisiblement en Russie. Les retrouvailles révèlent que malgré tout, ils sont restés amoureux. Pourtant, ‘Giovanna’ en larmes sait qu'il ne peut y avoir de nouveau départ et dit à ‘Antonio’ qu'ils doivent accepter leur sort pour le bien de leurs familles. Au final, c'est la « tragedia italiana » dans toute sa splendeur !
Pour la musique, ‘Ponti’ a demandé à ‘Henry Mancini’, qui avait déjà un solide bagage dans la composition musicale, de se charger du projet. Il s'est rapidement rendu compte qu'il était confronté à un défi de taille étant donné la passion requise dans le scénario, les émotions brutes qui seraient mises à nu, le talent des principes emblématiques et les décors en Italie et en Russie. Il comprit que sa musique ne pouvait être ni distante ni circonspecte et que toutes les émotions puissantes auraient besoin d'être exprimées dans les notes. En tant que tel, il a créé une partition multithématique qui, selon-moi est réussie à tous égards. Étant donné qu'il s'agissait d'une histoire intime, il a utilisé un ensemble plus petit qui comportait souvent des passages d'instruments solistes, notamment la guitare, le piano, le violon, la flûte et l'accordéon.
Je peux affirmer que la partition est étayée par trois thèmes principaux ainsi que deux thèmes secondaires.
Le premier thème et le plus dominant. C’est celui de ‘Giovanna’ (A1, A3), qui témoigne de son amour pour ‘Antonio’. Ce thème d'amour coule avec la gentillesse insouciante habituelle de ‘Mancini’, mais sous les notes et dans son noyau, nous ressentons une tristesse cachée. Tout au long de la partition, ce thème trouve une expression variée du piano, des cordes luxuriantes, du clavecin ou de l'accordéon avec guitare. Le second est celui de ‘Masha’ (A2, B4) qui témoigne de son amour pour ‘Antonio’. Son thème, tout en étant aussi romantique, est juxtaposé à celui de ‘Giovanna’, en ce sens qu'il est plus triste, mais sous les notes et dans son noyau réside l'espoir, l'espoir qu'Antonio’ l'aimera un jour comme elle l'aime. Le troisième thème principal est basé sur la recherche de ‘Giovanna’. Ici, ‘Mancini’ a utilisé des balalaïkas pour soutenir l'imagerie de la campagne russe alors que ‘Giovanna’ travaille dans une quête apparemment désespérée. Quant aux thèmes secondaires, j'inclue celui de la retraite, une sombre « Marcia Funebre » qui parle de l'effondrement et de la séparation d'un ‘Antonio’ souffrant de ses camarades alors qu'ils se retirent à travers les steppes russes brutales balayées par le vent.
Cette BO comprenant un petit orchestre et de nombreux passages d’instruments solistes est parfaitement atténuée par l’image du film. Il saisit magistralement l'intimité de ce drame avec une simplicité, une grâce et une beauté que malheureusement l'on ne retrouve plus dans les films d’aujourd’hui. Une magnifique partition signé ‘Mancini’ qui lors de sa sortie a été largement saluée par la critique, lui valant une nomination aux Oscars, mais qui a finalement été devancé par ‘Love Story’ de Francis Lai.


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus