Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



Duel at Diablo


MCA Records (076732143643)
MCA Classics (076732143612)
Film | Date: 1980 | Sortie du film: 1966 | Type: Vinyle, Cassette
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
Side 1
1.Duel at Diablo2:25
2.Bullets and Beans1:24
3.Keep In The Shadows1:50
4.The Earth Runs Red3:00
5.PrologueErnie Sheldon4:20
 12:58
# Track   Duration
Side 2
1.Duel at Diablo2:36
2.Rescue From Ritual1:38
3.Ellen's Theme2:56
4.Flight At Diablo Pass4:17
5.Dust To Dust2:34
 14:01
Introduisez votre critique

 

Duel at Diablo - 09/10 - Critique de FilmClassic , ajouté le (Français)
Réalisé en septembre 1965 par ‘Ralph Nelson’, ‘Duel at Diablo’ (fr : La bataille de la vallée du diable) est « un film vicieux, sombre, dur et enseigné », comme l’a écrit ‘Robert Alden’ dans sa critique pour le ‘New York Times’. « C’est un film dans lequel les flèches percent la chair et un couteau tenu contre la gorge qui attire le sang .... Une grande partie est crue et laide, et pourtant c’est un film qui vous saisira, un film qui aura un effet fracassant ».
Pour ceux qui n’ont jamais vu le film : ‘Jess Remsberg’ (James Garner), un ancien éclaireur de l’armée qui, comme nous l’apprenons finalement, cherche à se venger d’un homme qui a tué et scalpé sa femme. Il rencontre ‘Ellen Grange’ (Bibi Andersson) dans le désert de l’Utah et la sauve de deux Apaches. La renvoyant à son mari, ‘Willard Grange’ (Dennis Weaver), marchand à ‘Fort Creel’, ‘Jess’ apprend qu’elle avait volontairement choisi de retourner chez les Indiens. Entre-temps, ‘Jess’ décide d’aider le lieutenant ‘Scotty McAllister’ (Bill Travers), qui a reçu l’ordre de déplacer une cargaison de chevaux et de munitions du ‘Fort Creel’ au ‘Fort Concho’ avec seulement quelques hommes. ‘Toller’ (Sidney Poitier), marchand de chevaux leur prêtera main forte. En chemin, ‘Jess’ parviendra une fois de plus à sauver ‘Ellen’ des griffes de ‘Chata’, un redoutable chef Apache.
Comme son travail précédent à Hollywood était consacré plutôt à des comédies contemporaines (1) ainsi que plusieurs drames, choisir ‘Neal Hefti’ semblait être un choix inhabituel pour marquer ce genre de film. ‘Duel at Diablo’ fut d’ailleurs le premier et le seul western dont il a écrit la musique. Pour trouver l’inspiration ‘Hefti’ est allé à Kenab, dans l’Utah, pour observer l’équipe de tournage. D’emblée, son idée a été payante. Il semble avoir approché ‘Duel à Diablo’ de la même manière que pour une autre de ses composition intitulée ‘ How to Murder Your Wife (fr : Comment tuer votre femme). En composant une musique « Copland-esque » (3), puis en l’adaptant à des scènes individuelles dans le film, il a réussi à éviter une BO traditionnelle. On peut réellement affirmer que son travail sort complètement des sentiers battus et des musiques que les westerns Hollywoodiens proposaient à l’époque. Elle offre ainsi un langage musical contemporain qui correspond aux sensibilités révisionnistes du film.

Le ‘Main Title’ (A1) se joue dans son intégralité dans le générique d’ouverture dévoilant ‘Jess’ et ‘Ellen’ à cheval dans l’étendue du paysage désertique de l’Utah. Ce thème principal récurrent sert souvent à propulser l’histoire dans son ensemble.

Vient ensuite ‘Bullets & Beans’ (A2). Associé aux soldats de cavalerie, cette séquence est d’abord entendu dans le film comme musique de source de piano dans un saloon de 'Fort Creel’. Bien que l’air lui-même suggère les mots « balles et haricots », les documents du studio et les enregistrements de l’ASCAP n’indiquent pas que les paroles de la chanson ont été enregistrées ou publiées. Seul la version instrumentale est reprise sur le disque. Elle est accentué par une cascade de percussions, ainsi que d’une répétition du thème, entendu alors que le lieutenant ‘McAllister’ et ses recrues quittent ‘Fort Creel’ avec ‘Grange’ et ‘Toller’.

‘Ellen’s Theme’ (B3) se révèle la première fois dans le film après que ‘Jess’ la rend à son mari, ‘Willard’ Cette partition se révèle être une variante ralentie du thème principal, ou peut-être est-il plus précis de dire que l’accompagnement du thème principal est une version rapide du thème d’Ellen.

‘The Earth Runs Red’ (A4) traduit la séquence où les survivants du convoi restent terrés dans le canyon du ‘Diablo’ pendant que ‘Jess’ cherche des renforts. Les Apaches s’approchent de l’embouchure du canyon en utilisant un wagon comme couverture; pendant que d’autres tirent des flèches vers le bas. Ici, ‘Hefti’ maintient le suspense avec des reprises descendant d’un autre morceau, intitulé ‘Keep in the Shadows’ (A3) et des percussions qui expriment parfaitement bien l’empressement des Indiens à en découdre avec leurs ennemis. Défini de longue durée, on retrouvera ce même concept dans le dernier morceau figurant sur le LP : ‘Fight at Diablo Pass’ (B4) où, dans une tentative de tenir les Apaches à distance, les soldats utilisent de la poudre à canon pour faire sauter leur chariot de munitions.

Bien qu’elle n’est pas entendue dans le film, ‘Duel at Diablo’ (B1) est une version chantée du thème principal. Elle fut enregistrée pour la bande originale du LP par le chanteur ‘Ernie Sheldon’. Ce dernier ainsi que ‘Neal Hefti’ avaient d’abord collaboré ensemble sur la chanson-titre de la comédie ‘Lord Love a Duck’(2).

Le dernier morceau s’intitule ‘Dust to Dust - Main Title’ (B5). Il met en évidence le sentiment de ‘Jess’ qui, au retour de ‘Fort Concho’ retrouve le corps meurtri de ‘Willard’, après avoir été torturé par les Apaches. Au lieu de le tuer pour se venger de la mort de sa femme, il remet l’arme à un marchand. Finalement, ‘Willard’ se suicide et le chef Apache ‘Chata’ est arrêté par le nouveau colonel ‘Foster’ (4). ‘Hefti’ marque la séquence avec soin et avec un profond respect pour tout ce que les personnages ont enduré. Il grave le drame, il construit le suspense et souligne véritablement les tensions du film. Il suffit d’écouter les tambours, les tambours, toujours les tambours... Enfin, il clôture sa partition par une reprise du thème principal.

Paru dans de nombreux pays, la bande originale, édité puis réédité à de nombreuses reprises chez ‘United Artist Records’ a été un réenregistrement. Heureusement pour nous, il comprend presque tout le travail majeur de composition entendu dans le film.

Cette musique comprend des séquences d’actions passionnantes, notamment pour les séquences de bataille, un air pour la cavalerie américaine, et un thème plutôt « Soft », orchestré avec un type particulier de syncopation (5). Ça a l’air à moitié occidental et moitié mexicain. Quoi que ce soit, ça fonctionne à merveille ! C’est donc (encore) une musique que je vous recommande vivement.

(1) Neal Hefti a composé plusieurs musiques de film comme : ‘Sex & the Single’ (fr : Une Vierge sur canapé), ‘How to Murder Your Wife’ (fr : Comment tuer votre femme). Il est aussi le compositeur de la série ‘Batman’ avec ‘Adam West’
(2) Considéré par ses pairs comme le doyen des compositeurs américains, les musiques d‘Aaron Copland’ se distinct par ses harmonies ouvertes et changeantes dont une grande partie de sa musique sont typiques de ce que beaucoup de gens considèrent comme le son de la musique américaine, évoquant le vaste paysage américain et l’esprit pionnier.
(3) Initialement, c’est ‘Elmer Bernstein’ qui devait se charger de composer la musique pour ‘Lord Love a Duck’
(4) Le rôle du colonel ‘Foster’ est tenu par le réalisateur du film, ‘Ralph Nelson’, repris au générique sous le nom d’Alf Elson’.
(5) Dans le solfège rythmique, on appelle syncope une note entamée sur un temps faible et prolongée sur le temps suivant.

FilmClassic
Bande annonce:





Autres sorties de musique de Duel at Diablo (1966):

Duel at Diablo (1966)
Duel at Diablo (1968)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion