13 hours


Film | Date de sortie: 15/01/2016 | Type: Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Hero4:21
2.Welcome To Benghazi6:31
3.Downtime’s The Worst1:45
4.Burn Them Out2:45
5.Calling Home4:18
6.Engage Direct4:02
7.The Last Resort3:20
8.All The Gods4:42
9.The Teams3:32
10.Forgotten9:11
11.All The Hells3:49
12.Going Home2:17
13.13 Hours2:09
 52:42
Introduisez votre critique

 

13 hours - 07/10 - Critique de Damien , ajouté le
On ne sait pas vraiment ce qui a mis entre parenthèses la fructueuse collaboration entre Michael Bay et Steve Jablonsky, après 6 films consécutifs (The Island, Pain & Gain et quatre Transformers)... sans compter ceux pour lesquels Jablonsky a composé des musiques additionnelles (Armageddon, Bad Boys II). Connu pour être un réalisateur très exigeant envers ses collaborateurs, Michael Bay semblait avoir enfin trouvé 'son' compositeur attitré. Souple, à l'aise dans divers styles et surtout avec un son toujours très propre et moderne, Jablonsky semblait fait pour les films de Bay.

La surprise fut grande quand c'est Lorne Balfe qui a été annoncé en tant que compositeur pour '13 Hours: The Secret Soldiers of Benghazi', avec Hans Zimmer crédité en tant que producteur exécutif, un terme vague qui suggère une certaine supervision... non pas que Lorne Balfe en ait besoin: l'heure où il était le 'poulain' de Zimmer est depuis longtemps révolue.

Extrêmement prolifique et versatile, Lorne Balfe a livré ces dernières années un nombre incroyable de bandes originales, pour des projets allant du documentaire ('Manny', 'Above and Beyond') au blockbuster ('Terminator Genysis'), en passant par l'animation (l'excellent 'Home'). Et cela tout en continuant de fréquentes collaborations avec Hans Zimmer (sur les 'Kung Fu Panda' notamment). A noter qu'il avait déjà travaillé pour Bay en composant des musiques additionnelles pour les deux premiers Transformers.

Peu de surprise ici, et dans le bon sens du terme: c'est un film de Bay, le son est donc moderne et léché, les pistes d'action acérées, et on a droit en prime à quelques morceaux dramatiques en forme d'hymnes dans la plus pure tradition Remote Control.

Le film de guerre étant raconté exclusivement du point de vue américain, très peu de place est accordée aux sonorités orientales. Tout au plus, un vague rappel de la B.O. du Prince d'Egypte dans 'Hero', qui introduit l'album en douceur.

L'action frénétique débute dès la deuxième piste, 'Welcome to Benghazi'. Longue montée en puissance, le morceau débute sur une ligne de basse, et incorpore progressivement éléments électroniques et percussions, puis violons qui s'affolent et font monter la tension.

La suite est à l'image des deux premiers morceaux, une alternance de morceaux guerriers intenses ('Engage Direct'), et de passages plus délicats, qui tissent une ambiance à partir de quelques accords de piano ('Calling Home', 'Going Home').

On notera en particulier le superbe 'Forgotten', qui démarre sur quelques notes simple et va crescendo, se muant peu à peu en vraie piste dramatique et vibrante, qui n'est pas sans rappeler 'Time' (de Inception) de par sa structure et son instrumentation léchée.

De manière générale, Lorne Balfe restranscrit avec précision les événements tragiques et violents qui se sont déroulés durant ces '13 heures' particulièrement intenses. Toutes les pistes ne sont pas destinées à une écoute isolée, mais l'album contient assez de belle musique pour se constituer une playlist très satisfaisante.


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Login

 



Plus