Green Lantern


Sony Classical (0886979054424)
WaterTower Music (794043151224)
Film | Date de sortie: 14/06/2011 | Sortie du film: 2011 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
1.Prologue/Paralax Unbound3:09
2.Abin Sur Attacked1:08
3.Carol Scolds Hal1:21
4.Drone Dogfight3:15
5.Did Adam Put You Up to This?2:25
6.The Ring Chooses Hal2:34
7.Genesis of Good and Evil2:35
8.The Induction Process3:05
9.Welcome to Oa1:42
10.We're Going to Fly Now1:53
11.You Reek of Fear2:13
12.The Origin of Paralax3:25
13.Run5:30
14.You Have to Be Chosen7:29
15.Hector's Analysis1:06
16.Hal Battles Paralax7:19
17.The Corps2:19
18.Green Lantern Oath(feat. Ryan Reynolds)0:19
 52:46
Introduisez votre critique

 

Green Lantern - 04/10 - Critique de Marc Chauvin, ajouté le
Le Green Lantern de James Newton Howard aura été une grosse attente et une grande espérance pour l’auteur de ces lignes avide d’écouter la nouvelle œuvre du compositeur. Las ! Tel un coup de poing que l’on vous aurait infligé, le score de Green Lantern se montre être un combiné des pires tics et gimmicks du style ambiant musical, parmi les grosses productions actuelles, à savoir les restes du style Remote Control sauce Trevor Rabin/Ramin Djawadi.
Malgré un thème accrocheur mais assez maigre, JNH n’arrive ou n’essaye jamais d’aller au delà (malgré quelques déclinaisons dudit thème)et se contente d’appliquer des rythmiques électro tout droit sorti de Salt. C’est bien regrettable, car il y avait de quoi faire. Il y avait du potentiel : Un univers fantastique bien marqué, un super héro et surtout un compositeur qui nous avait laissé entrevoir une brillante première impression de l’univers héroico/fantastique dans son splendide Unbreakable.

Mis à part deux ou trois morceaux, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent, faute à un album qui ne décolle jamais vraiment malgré quelques amorces héroïques intéressantes .
Dans ce cas de figure, il est difficile de voir l'intérêt de faire appel à JNH, un compositeur considéré comme prestigieux, si c'est pour donner dans le bas de gamme, du sous Remote Control mal digéré. Il aurait été plus logique de faire appel à des faiseurs comme Trevor Rabin pour ce projet. Le résultat aurait été équivalent, même mieux (qui sait !) et pour bien moins cher !

Il m'arrive quand même de me demander si James Newton Howard n'avait au final pas une autre partition dans sa tête, une autre idée de ce qu'il pouvait accomplir musicalement. Car, honnêtement, réfléchissons un instant, n'importe quel compositeur de ce talent et de cette envergure, confronté à un projet pareil aurait choisi en toute logique d'opter pour une approche beaucoup plus orchestrale et symphonique (il l'a bien fait pour King Kong, pourquoi ne pourrait il pas le faire pour Green Lantern ?) au lieu d' appliquer des rythmes électro et du sound design !
Il faut bien le dire, choisir de faire du sous Remote Control au lieu de délivrer un opéra symphonique, quel manque d'ambition !!!
JNH serait il devenu si peu ambitieux et si limité artistiquement pour faire cela ? N'aurait il plus rien à dire ?? Si tel est le cas la retraite s'impose !! Mais, j'ai du mal à croire qu'un type qui a pondu un score, il n'y a pas si longtemps que cela d'ailleurs, comme The Last Airbender, n'ait plus rien à dire !! J'ai du mal à croire que c'est la même personne !!

Je pense surtout, sans vouloir excuser le compositeur , que la conception même du score lui a en partie échappé et qu’au risque de voir sa partition rejeté, il a préféré s'aligner sur un cahier des charge spécifique, imposée par une direction artistique désirant délivrer un nouvel Iron Man musical au lieu d'un Superman flamboyant ! Dans ce cas de figure précis, JNH est un pragmatique opportuniste et embourgeoisé, pourrait on dire. C'est en partie vrai. Il est vrai aussi que Martin Campbell n’est pas M.Night Shyamalan et que ce dernier, malgré touts les défauts qu’on peut lui attribuer, reste un auteur exigent envers ses collaborateurs ayant une vision précise de ce qu’il veut, permettant de donner le meilleur de ses compagnons, ce que n’est pas le réalisateur de Green Lantern.
Heureusement, il subsiste dans Green Lantern quelques fulgurances (le début de 'We're going to fly now', par exemple) qui laissent entrevoir ce qu'aurait pu donner Green Lantern, si JNH avait persisté dans cette voix. Il n'en sera rien. C'est le triomphe de la facilité et de la médiocrité qu'il a emporté !
Et pourtant, sous les décombres de cette tambouille musicale, des résurgences du style de JNH apparaissent et donne une autre vision, une vision sans doute originelle, celle qu'a voulu accomplir le compositeur, un compositeur foutrement talentueux mais très lâche tout compte fait .
Constat général assez sévère certes, et cela malgré des moments plutôt réussi (Welcome to Oa, We‘re going to fly now, le début de 'Hall battles parallax' et du 'Prologue' …), mais qui n’effacent pas un certain désarroi.
C’est bien la première fois que James Newton Howard rate à ce point un rendez vous pareil, mais on espère sincèrement qu’il saura trouver le projet et le collaborateur qui lui rendrons toute son inspiration, car cette fois ci, il faut bien le dire, les envolées lyriques d’un Flow like Water nous semblent bien loin.


Green Lantern - 05/10 - Critique de Grégory Ramat, ajouté le
Après avoir oeuvré sur bon nombre de films d'envergure (Waterworld, Dinosaur, Incassable, Le Dernier maître de l'Air)souvent épiques et de bien belle manière, James Newton Howard se voit offrir l'occasion de donner une âme à une adaption de comics. L'addition rêvée, non ? En théorie seulement. Car à l'instar du travail de David Arnold sur le dernier chapitre de Narnia, sa composition ne dépasse pas la simple illustration, qui est plus est, d'une regrettable platitude.

Il faut croire que le compositeur a été peu inspiré par le sujet ou a cruellement manqué de temps (on espère la seconde option) car pourtant tous les ingrédients ou presque sont au rendez-vous dans ce Green Lantern pour susciter l'intérêt : l'héroïsme, la fragilité, l'initiation, l'aspect SF, l'auto-dérision. Bref, il ne manquait que des thèmes mémorables pour souligner tout cela. Malheureusement, la BO est tout sauf mémorable hormis le mélodieux (mais hélas trop court) We're going to fly now qui nous rappelle le génie de Howard de ses oeuvres passés. Pourquoi le reste de la partition n'a-t-elle pas bénéficier du même traitement ? Mystère. Même pas de thème principal accrocheur, pourtant indissociable d'un film estampillé Comics, absence qui se remarque dès les premières images du film. En tout cas, une énorme déception. Les sonorités synthétiques sont encombrantes et finissent par gâcher ce que l'orchestre et les choeurs pouvaient sauver. Avec une toute autre approche, la mise en scène aurait gagné à n'en pas douter en personnalité et cela se ressent en visionnant le film, pourtant très efficace.

A l'heure où les critiques tirent (très injustement) à boulets rouges (et non verts) sur le film, ce n'est malheureusement pas la BO qui va pouvoir les faire changer d'avis.
Green Lantern - 03/10 - Critique de Richard Veaute, ajouté le
Que dire de cette BO, hormis très décevante! Pourtant, quand j'ai appris que c'était James Newton Howard qui s'y collait, j'étais plutôt enthousiaste. Mais après une première écoute j'ai vite commencé à changer d'avis. Puis après une seconde, mes craintes se sont confirmées.

On a donc pas grand chose à retenir de cette BO, pas vraiment de thème marquant, c'est assez confus. Hors, tout les grands super héros possèdent leur thème (Batman, spiderman, Thor...) Manque d'inspiration, travail bâclé...?? C'est fort dommage en tout cas. Il y a un manque certain d'énergie dans les pistes, on ne ressent pas d'émotion. JNH ne se lâche jamais vraiment, et ne développe jamais se qu'il commence ici.

Ceci dit n'allez pas croire que je n'aime pas JNH! Bien au contraire des score tels que Wyatt Earp, Hidalgo, The Last Airbender ainsi que la saga Batman/Nolan (en collaboration avec Zimmer) sont bien présentes dans ma collection,et je les écoutes sans me lasser.
JNH est un très grand compositeur, mais sur ce score il n'a pas tout donné et c'est bien dommage.

Peut être que des John Powell, Henry Jackman, Trevor Rabin ou Danny Elfman auraient été plus inspirés.

Après l'important dans une musique de film, et que comme son nom l'indique, qu'elle colle au film, qu'elle accompagne parfaitement les images. N'ayant pas encore vu Green Lantern il est assez dur de juger. Peut être qu'en visionnant le film, la musique est très très bien. Mais si c'est pour une écoute seule, passez votre chemin.
Bande annonce:





Bande annonce:





Bandes Originales de la collection: Comics

Thor: The Dark World (2013)
Iron Man 3 (2013)
Batman: Under the Red Hood (2010)
Charlie! (1993)
Justice League: War (2014)
Dredd (2012)
Batman: Assault on Arkham (2014)
X-Men: First Class (2011)
Justice League: The Flashpoint Paradox (2019)
Music of DC Comics: 75th Anniversary Collection, The (2010)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus