Ice Age(L'Age de glace)


Colosseum (4005939635824)
Varèse Sarabande (030206635829)
Film | Date de sortie: 14/05/2002 | Sortie du film: 2002 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
1.Opening Travel Music1:15
2.Angered Rhinos2:14
3.Humans/Diego1:43
4.Tigers Going for Baby3:11
5.Dodos0:42
6.Fighting Over the Melons2:01
7.Walking Through Dimitri Kobalevsky1:24
8.Baby's Wild Ride1:56
9.Checking Out the Cave3:43
10.Running from the Lava2:27
11.Baby Walks1:33
12.Tigers Try to Get Baby5:41
13.Giving Back the Baby6:26
 34:16
Introduisez votre critique

 

Ice Age - 07/10 - Critique de Mattis B., ajouté le
!!! Attention, spoilers pour ceux qui n’ont pas encore vu le film… mais n’attendez plus pour aller le voir !!!

Ice Age est le film qui m’aura permis de connaître David Newman. Spécialisé dans les comédies, ce compositeur passe un peu inaperçu du fait de son style pas très accrocheur. Il faut dire que les films pour lesquels il compose n’apportent pas grande inspiration (Scooby-Doo, Le Professeur Foldingue, Docteur Doolitle 2, etc.). Newman n’a pas encore vraiment pu exprimer tout son talent dans ses compositions, mais jamais sa musique n’aura été aussi réussie que pour Ice Age. Bien sûr, je ne connais pas toute sa discographie, mais cette B.O. a particulièrement attiré mon attention. Il y a un mix parfait entre l’action et l’émotion sans pour autant pousser à l’extrême.

'Opening Travel Music' nous plonge directement dans le bain avec guitares, cuivres et percussions rendant l’ensemble assez joyeux. Le thème annonce déjà la couleur du film comme étant festive. 'Angered Rhinos' laisse voir ce que j’appellerai ici, le « style David Newman », c’est à dire un orchestre léger, sautillant et qui colle bien à l’image, même si l’écoute seule n’apporte pas grand intérêt. Ce style se rapproche de celui de John Powell, mais tout de même à l’échelle inférieure. Cette musique nous expose aussi un motif de 12 notes (après environ 33 secondes) répété tout au long du film et représentant cette étrange amitié qu’il y a entre le mammouth et le paresseux.

Après ces deux morceaux d’introduction plutôt sympathiques, l’album peut véritablement commencer. 'Humans/Diego' est une composition plus douce représentant le village humain avec une flûte, étant l’instrument symbolisant les hommes dans cette histoire, ainsi que des superbes chœurs féminins très bien exploités. La suite se fait plus sombre avec une flûte de pan menaçante pour accompagner les tigres qui attaqueront les humains sur 'Tigers Going for Baby', morceau actif où les cuivres entre en force.

Pour la séquence des dodos, ces petits oiseaux idiots, les musiques vont être totalement exagérées pour notre plus grand plaisir. 'Dodos', et une courte piste d’introduction au côté militaire, composée avec des roulements de tambour et des cuivres presque épiques pour montrer tout ce raffut causé pour trois pastèques. La piste suivante, 'Fighting Over The Melons', est mise sur la superbe scène où Sid tente de sauver une des pastèques. Après un début mouvementé, arrive la partie où cela devient totalement héroïque avec Sid qui court en ralenti en évitant tous les dodos. Si à écouter toute seule, la musique est très agréable, elle est hilarante avec la scène. On pourrait somme toute regretter l’orchestre qui aurait pu être d’avantage renforcé et avec pourquoi des chœurs pour accentuer le ridicule. Newman aura sans doute préféré les utiliser uniquement pour les scènes plus tragiques, et il a bien raison !

Superbe effet dans 'Walking Through' avec ses clarinettes, ses violons et ses flûtes qui se répondent impeccablement pour un rendu de valse intéressant. Avec son ambiance festive presque de cirque, 'Baby Wilde Ride' va nous en mettre plein les oreilles.

Arrive alors l’excellent 'Checking Out the Cave' lorsque Manny le mammouth se rappelle de sa famille en regardant le mur de la grotte. L’émotion est au rendez-vous avec un piano nostalgique sur un fond synthétique du plus bel effet. S’ajoute alors des rythmes tribaux lorsque les hommes se mettent à massacrer la famille de Manny. Puis les violons se mettent à jouer un motif à la limite du tragique juste avant que les chœurs féminins arrivent pour un final splendide. Rarement Newman n’aura fait une aussi bonne utilisation des chœurs.

'Running from the Lava' est un autre morceau d’action entraînant mais sans grande originalité. 'Baby Walk’s' est très bien construit avec sa flûte qui accompagne les premiers pas du petit. Lorsque les chœurs s’en mêlent, la musique atteint un palier supplémentaire de beauté. A nouveau un très bon coup pour le compositeur. Viens alors le redoutable 'Tigers Try To Get Baby', morceau mouvementé qui représente la bataille finale avec les tigres. La musique est bonne mais le style Newman est un peu trop présent, ce qui fait qu’on a parfois l’impression de se retrouver dans un cirque. Bizarre pour une bataille finale…

C’est alors que viens le sublimissime 'Giving Back Baby', pièce maîtresse du score de plus de six minutes pour la scène où il faut rendre le bébé aux humains. L’émotion est bien là avec un piano omniprésent par-dessus une ambiance à la fois synthétique et soutenue par des violons. Après un plongeon dans la tension, l’orchestre lâche ses violons et ses cuivres pour jouer un air victorieux très agréable. Le final se fait plus joyeux avec le retour du style David Newman, comme pour dire que tout rentre dans l’ordre et que c’est la fin d’une belle aventure. En tout cas, c’est un coup de maître pour ce compositeur.

On va donc dire que David Newman a su parfaitement ce qu’il faisait pour cette B.O., et le tout est plus qu’intéressant. On regrettera le fait que les musiques d’actions se ressemblent beaucoup entre elles, et ne sortent pas vraiment de l'ordinaire, mais les morceaux d’émotion rattrapent rapidement le tir. La musique n’entre pas non plus dans la tragédie, ce qui aurait rendu sans doute le film plus ridicule qu’autre chose. Évidemment, si l’on compare le travail de Newman à celui de John Powell pour les deux suivants opus, ça n’a rien à voir ! C’est comme si l’on comparait l’argent à l’or, chacune à une valeur différente, mais une valeur importante. Mais très sincèrement, je pense que David Newman gagnerait en popularité en composant des films un peu moins déjanté. Ice Age en est la preuve !

Autres sorties de musique de Ice Age (2002):

Ice Age (2002)
Ice Age (2002)
Ice Age GBA (2002)
Ice Age (2018)

Bandes Originales de la collection: Animation

American Tail: Fievel Goes West, An (1991)
Prince of Egypt: Nashville, The (1998)
Rio (2011)
Lion King, The (1994)
Jasper (2009)
Lion King, The (2014)
Alice im Wunderland (2004)
Pesadilla Antes de Navidad (1993)
Mickey's 50th (1978)
Carl Stalling Project Volume 2, The (1995)

Bandes Originales de la collection: Ice Age

Ice Age: Dawn of the Dinosaurs (2009)
Ice Age (2002)
Ice Age: The Meltdown (2006)
Ice Age: Continental Drift (2012)

Bandes Originales de la collection: Kids

Alice in Wonderland (2010)
WALL·E (2008)
Spy Kids: All the Time in the World in 4D (2011)
Brother Bear 2 (2006)
That Darn Cat (1997)
Lion King, The (1994)
Dora Rocks: Music From the Special & More (2013)
Horton Hears a Who! (2008)
Lauras Stern (2004)
Spy Kids 2: Espions en Herbe (2002)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus