The Final Countdown


Film | Date: 1980 | Sortie du film: 1980 | Type: Vinyle
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Main Titles3:51
2.Mr. Tideman2:21
3.The Approaching Storm4:20
4.Rig the Barricades2:14
5.Last Known Position2:11
6.Shake Up the Zeros2:10
7.Splash Two1:05
8.Helicopter1:46
9.Laurel and Owens2:20
10.Climb Mount Nitaka2:08
11.Operation Pearl Harbor0:57
12.The Storm Reappears3:16
13.Back Through the Time Warp3:38
14.The Planes Return1:25
15.Mr. and Mrs. Tideman & End Titles4:06
 37:48
Introduisez votre critique

 

The Final Countdown - 09/10 - Critique de FilmClassic Soundtrack , ajouté le
Produit par Peter Douglas et Lloyd Kaufman, 'The Final Countdown' (fr ; Nimitz, retour vers l'enfer) a été réalisé par Don Taylor. Traitant du voyage dans le temps et du paradoxe temporel. L’histoire semble débuter comme un film de guerre même s'il n'en est pas vraiment un. En effet, nous sommes en 1980, alors que l'USS Nimitz, le plus puissant porte-avions à propulsion nucléaire d'Amérique, est en manœuvre dans l'océan Pacifique, un étrange orage électrique s'abat sur le navire et déclenche l'impossible : Le Nimitz est projeté dans le passé, et plus précisément le 6 décembre 1941, quelques heures avant l'attaque japonaise sur Pearl Harbor. Alors que la flotte ennemie se dirige vers Hawaï, le capitaine du navire de guerre (Kirk Douglas), un expert du ministère de la Défense (Martin Sheen), un commandant d'escadre aérienne non-conformiste (James Farentino) et un sénateur désespéré de l'administration Roosevelt (Charles Durning) doivent choisir entre l'impensable. Doivent-ils laisser les Japonais achever leur invasion meurtrière ou lancer une contre-attaque massive qui changera à jamais le cours de l'histoire ?

Grand symphoniste, c’est John Scott qui composa la musique pour ce film. Il a écrit sa partition pour un grand orchestre mettant en avant des cuivres et de la percussion martiale avec quelques cordes et le reste des instruments. Celle-ci s'articule autour de deux grands thèmes, point fort de la composition de Scott. Le premier thème, assez célèbre, est introduit dès l'ouverture du film dans le 'Main Title' (A2). Il s'agit d'un thème héroïque cuivré soutenu par des trompettes mises en évidence et rythmé par de la percussion plus martiale qui comprend des timbales et une caisse. Ce thème est ensuite rejoint par des cordes majestueuses. On peut réellement affirmer que cet « hymne » est héroïque et qu’il évoque non seulement le courage de l'équipage de l'USS Nimitz, mais aussi le côté déterminé de son commandant, ‘Matthew Yelland’ à qui Scott semble rendre un petit hommage.

Le deuxième thème, qui est en fait le premier a être entendu dans le film, apparaît dans 'Mr.Tideman' (A1), est plus mélancolique. Il évoque le personnage de ‘Richard Owen’, mais, dans un premier temps, il est associé au mystérieux ‘Tideman’, un des hommes les plus riches et puissants des États-Unis. Sans vouloir révéler la fin, il s'agit ici d'une astuce de la part du compositeur qui nous apparaîtra alors plutôt évidente lorsque la révélation finale nous sera dévoilé.

Le compositeur assombrit alors considérablement sa musique avec le sinistre 'The Approaching Storm' (A3) qui évoque clairement la menace grandissante de la tempête électro-magnétique qui se rapproche de plus en plus de l'USS Nimitz. Les cordes et les cuivres graves évoquent un sentiment de menace assez pesant avant que l'orchestre commence à faire monter la tension dans un véritable climat de terreur. Scott a introduit le son discret d’un synthétiseur qui renforce le côté surréaliste de cette scène.

'Rig The Barricades' (A4) est une petite séquence d'action accompagné d'un rythme martial avec lequel Scott jongle pour accentuer la tension lors de la séquence de la montée des barricades afin de récupérer l'avion/corsaire. C’est très impressionnant cette écriture composée de cuivres et de vents, accompagner de l'utilisation des clarinettes basses.

'Last Known Position' (A5) évoque une partition mystérieuse évoquant ainsi la situation à laquelle l'USS Nimitz se retrouve confronté : où ont ils atterri, ? Comment et pourquoi? Pour cette séquence, le compositeur a, une fois de plus, fait usage d’ une utilisation discrète du synthétiseur, ce qui renforce ici l'atmosphère énigmatique du morceau.

La tension monte d'un cran dans 'Operation Pearl Harbor'(A6) où nous voyons ‘Matthew Yelland’ prendre la décision de lancer ses avions contre les troupes japonaises. S'il fait ca, l'histoire en sera modifié à tout jamais. Pour meubler cette scène, on retrouve le thème principal, diminué et rythmé par un ostinato de caisse martial pour évoquer la détermination du commandant et des membres d’équipage.

Nous retrouvons l'excellent thème héroïque avec la séquence 'Showing The Zeros' (A7). Ce morceau accompagne la scène où les deux F-14 foncent sur les deux 'zéros' japonais avant de les éliminer sur ordre du capitaine. Le thème cuivré évoque ici la majestuosité des deux avions américains se livrant à une petite démonstration aérienne censée impressionner les japonais qui n'ont jamais vu de tels avions de toute leur vie.

Dans le bref 'Splash Two-The Japanese Navy' (B1), les avions américains affrontent les deux ennemis japonais. Ici, l'association de cordes et de cuivres très agité. tandis que 'Helicopter' nous propose un rythme de marche déterminé avec une reprise minorisée du thème principal héroïque.

Dans le très beau 'Laurel & Owen' (B4), Scott a enfin l'occasion de faire intervenir à nouveau son deuxième thème mélancolique Ce thème, d'abord confié à une flûte seule et un hautbois possède un certain classicisme d'écriture étonnant. Teinté d'une certaine nostalgie mélancolique, ce thème est indiscutablement associé au personnage de ‘Richard Owens’ et de sa nouvelle compagne, ‘Laurel Scott’, l'une de deux survivantes de l'attaque du yacht par les deux avions japonais. On retrouve donc ce thème que le compositeur avait déjà utilisé au tout début du film dans 'Mr.Tideman', ce qui nous donne bien évidemment déjà un indice supplémentaire à propos de la révélation finale. Ce très beau thème permet à John Scott d'apporter un peu de relief dans cette séquence d'action rythmé, sombre et martial.

La tempête électromagnétique revient alors dans le sinistre 'The Storm Reappears' (B5) où le compositeur utilise des cordes tendues, à la fois dissonantes et stridentes, proche d'une ambiance de suspense. Tout est fait ici pour rendre cette séquence véritablement spectaculaire, tout à l'image de la première séquence de tempête du début du film.

Scott nous amène alors vers la conclusion de cette étonnante histoire avec le retour des avions dans 'The Planes Return' (B6), permettant au passage un retour triomphant du thème héroïque dans toute sa splendeur, exposé d'abord aux cuivres puis aux cordes.

C'est finalement 'Mr & Mrs.Tideman' (B7) qui conclut le film, et si vous n'avez pas encore deviné la révélation finale, le titre du morceau est là pour vous l'expliquer de manière très claire, puisque l'on retrouve ici le thème mélancolique 'Laurel & Owen' exposé dans sa version finale de manière très chantante, avant une reprise finale et triomphante du thème de fanfare héroïque, un thème qui sera décidément très présent tout au long du film, parfois exposé sous une forme mineure afin de coller aux moments plus sombres du film.

On a souvent parler d'un grand classicisme d'écriture chez John Scott, et 'The Final Countdown' n'échappe pas à la règle même si les moments plus sombres de sa partition se tournent plus du côté de Schoenberg et de Stravinsky que des compositeurs du 19ème siècle chers aux musiciens du Golden Age Hollywoodien. Vous l'aurez compris, 'The Final Countdown' est, à l'image du film de Don Taylor, une grande BO à ne surtout pas manquer, et qui rend le film encore plus captivant !

FilmClassic Soundtrack

Autres sorties de musique de The Final Countdown (1980):

Final Countdown, The (2002)
Final Countdown, The (2000)
Final Countdown, The (1980)
Final Countdown, The (2017)
Final Countdown, The (2020)
Final Countdown, The (1980)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus