Avatar


Warner Music Japan (4943674095636)
Atlantic US (0075678957611)
Film | Date de sortie: 15/12/2009 | Sortie du film: 2009 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
1.''You don't dream in cryo. ....''6:09
2.Jake enters his avatar world5:24
3.Pure spirits of the forest8:49
4.The bioluminescence of the night3:37
5.Becoming one of ''The People'' Becoming one with Neytiri7:43
6.Climbing up ''IknimayaThe Path to Heaven''3:18
7.Jake's first flight4:50
8.Scorched earth3:32
9.Quaritch5:01
10.The destruction of Hometree6:47
11.Shutting down Grace's lab2:47
12.Gathering all the Na'vi clans for battle5:14
13.War11:21
14.I See You (Theme from Avatar)Leona Lewis4:20
 78:52
Introduisez votre critique

 

Avatar - 06/10 - Critique de Marc Chauvin, ajouté le
Cela faisait douze ans que les deux James (Horner et Cameron) s’étaient quitté après leur triomphe commun que fût Titanic. Ils se retrouvent donc pour le film- évènement Avatar .
Sans conteste, le film de James Cameron est une réussite, à la fois une merveille de pari technique et fable écologique et humaniste envoûtante et émouvante .
Mais là ou le bât blesse, c’est au niveau de la musique de James Horner. Malheureusement, le score n’est dans l’ensemble pas à la hauteur du film. En effet, si révolution il y a au niveau du film, désillusion, il y a au niveau de la musique.
La première constatation que l’on peut faire c’est que la musique manque cruellement d’inspiration et surtout de prises de risques. James Horner livre ici une musique assez conventionnelle et encore une fois auto référencée à outrance. Une fois de plus le compositeur pique dans ses anciennes partitions que cela soit dans les passages intimistes(The New World) ou les moments plus mouvementés. (Enemy At The Gates:Stalingrad, Titanic, Apocalypto….) Outre l’inusable motif de quatre notes que l’on entend notamment dans « The destruction of Hometree », le compositeur reprend ses obsessions musicales.
Pour quelqu’un qui a passé 18 mois à écrire une partition pour un film (ce qui est au passage un luxe extraordinaire de nos jours, vu le peu de temps qu’ont maintenant les compositeurs pour écrire de la musique ) , on auraient pu s’attendre à quelque chose d’un peu plus novateur et impressionnant surtout par rapport au film de James Cameron !

Là ou James Horner déçoit le plus c’est concernant les passages liées à l’univers tribal des Na’vis. Rien de bien neuf et flamboyant à l’horizon puisque l’on a droit à du déjà entendu (Apocalypto, notamment ) et James Newton Howard ou Hans Zimmer sont déjà passé par ces sonorités et se sont montré pour le coup plus inspirés. (On pense à des scores comme Dinausor, Atlantis, The Lion King, ….)

Ceci étant dit, et comme toujours, la partition de James Horner est bien entendu d’un point de vue purement musical, irréprochable. Soin apporté aux pupitres, lignes mélodiques gracieuses et enchanteresses. Des cuivres solistes toujours solennels et majestueux (Jake’s first flight, Scorched earth ) mais là encore Troy et Titanic sont dans les parages !
On ne peut nier aussi le déploiement de force impressionnant que le compositeur met en œuvre pour des morceaux comme « The destruction of Hometree » ou « War » bien que l’on puisse regretter une utilisation des chœurs un peu basique.
Au final, l’album s’écoute d’une traite sans problème, car le score de James Horner est comme toujours très bien emballé et mélodieux mais dénué de réelle proposition musicale.

L’album se conclut sur la chanson « I see you » qui nous fait clairement regretter Céline Dion !
La chanson, d’une médiocrité sans nom, fait passer le « My Heart will go on » pour un chef d’œuvre de subtilité et de sobriété ! Aucune émotion ne se dégage de ce dégouli sans saveur ou les « wibes » de la chanteuse nous fait hérisser le poil !
Il n’y a pas à dire, c’est tout de même très léger pour un film de cette ampleur !

Le bilan est donc plus que mitigé pour cette nouvelle partition de James Horner car après nous avoir quitté brillement avec Titanic et après avoir passé autant de temps à écrire la partition pour le film monumental de James Cameron , on se seraient attendu à quelque chose de bien plus flamboyant !
Alors constat sévère de la part d’un critique acariâtre ? Non, juste le sentiment d’une grosse déception compte tenu de l’attente immense de la part des fans et des béophiles !
Ceci dit, encore une fois, tout n’est pas mauvais, et l’album conserve de belles qualités qui font que le score de James Horner reste dans certaines mesures attachant et efficace !
Avatar - 09/10 - Critique de Grégory Ramat, ajouté le
Cette B.O. très métissée, ouvertement orientée musique du monde, permet à James Horner de se renouveler avec bonheur. Le thème principal - simple mais magique - récurrent sur les 7 premières pistes est décliné de manière très variée que ce soit au niveau du tempo ou des instruments. Jake's first flight possède un souffle particulier qui renvoie à des compositions de Karl Jenkins (Adiemus).
The bioluminescence of the night est un joyau musical et Gathering all the Navi... est tout aussi mémorable de part son amplitude progressive.
Très présents, les choeurs et les mélodies de type tribal font leur effet et rappellent l'harmonie qui relie les Na'vis à leur planète.
Le gros morceau WAR est riche d'énergie et d'émotion. La chanson d'amour du film - de plus en plus habituelle sur les albums du compositeur - exploite très bien le thème principal.
Un bémol reste, l'emploi encore systématique de sonorités très particulières héritées de Willow, de Titanic ou encore de Troie. Ce mélange de signatures ne nuit pas à l'ensemble mais rappelle le défaut de Horner qui peine à repartir complètement de zéro sur un nouveau projet. On lui pardonne, c'est Noël !
Avatar - 09/10 - Critique de Quentin Van Roy, ajouté le
Eh oui je suis de retour!!! De même que ce bon vieux James Horner!

On l'attendait avec impatience ce nouveaux petit bijoux technologique et visuel de ce cher James Cameron. Donc qui dit James Cameron dit aussi James Horner... On a bien pu voir leur génie à deux dans des films comme Aliens ou même Titanic! Notre compositeur signe donc ici un retour en force. Première impression: recherché.
Il reste dans son univers flutes, violon mais ajoute à cela percussions, coeurs affricains et autres sonorités. On retrouve par bonheur le thème utilisé pour la chanson de Leona Lewis "I see you" et c'est plutot une réussite. On sent par moment les inspirations ultérieurs a ce film là (eh oui on croirait ententre les autres musiques de James Horner!)
Conclusion: une soundtrack bien faites dans l'ensemble et qui ravira les connaisseurs.
Avatar - 07/10 - Critique de Damien , ajouté le
James Horner signe des compositions honorables, bien que peu originales et surtout peu variées (le thème 'I See You' revient incessamment). Au niveau des orchestrations, cela s'inscrit dans le plus pur style du compositeur, avec de temps à autre un chant exotique ou une trompette victorieuse ('Gathering All The Na'vi Clans For Battle', montée en puissance réussie), mais dans l'ensemble assez pauvre. 'War', très mouvementé, développe un climat de tension. 'Becoming One Of The People', nouvelle variation du thème principal, vaut également le détour. La bande originale de James Horner n'est certainement pas un échec, mais elle est très insuffisante pour un film de la trempe de cet 'Avatar'.

Oscars: Best Original Score (Nominé)
World Soundtrack Awards: Best Original Soundtrack of the Year (Nominé)
World Soundtrack Awards: Best Original Song Written for a Film: "I see you" (Nominé)
Bande annonce:



La bande annonce de cette B.O. contient de la musique de:

The Island (2005) (Track 14. My Name is Lincoln) (Film)
Chronicles (2012) (Track 3. Akkadian Empire) (Film)
Chronicles (2012) (Track 1. Guardians At The Gate) (Film)


Autres sorties de musique de Avatar (2009):

Avatar (2010)
Avatar (2009)
Avatar (2012)
Avatar (2017)
Avatar: I See You (2019)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus