The Truman Show


Milan Music (0743216082223)
Milan Music (5050466302021)
Milan Records (0731383585029)
Film | Date: 1998 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Trutalk1:19
2.It's a life1:29
3.Aquaphobia0:39
4.Dreaming of Fiji1:54
5.Flashback1:20
6.Anthem--Part 2 (from Powaqqatsi)3:51
7.The Beginning (from Anima Mundi)4:11
8.Romance - Larghetto10:42
9.Drive3:36
10.Underground0:57
11.Do Something!0:45
12.Living Waters (from Anima Mundi)3:48
13.Reunion2:26
14.Truman Sleeps1:51
15.Truman Sets Sail1:57
16.Underground/Storm3:37
17.Raising the Sail2:15
18.Father Kolbe's Preaching2:26
19.Opening (from Mishima)2:16
20.A New Life2:01
21.Twentieth Century Boy3:07
 56:27
Introduisez votre critique

 

The Truman Show - 07/10 - Critique de Mattis B., ajouté le
Peter Weir a réalisé avec The Truman Show sans doute un de ses meilleurs films en racontant l’histoire de Truman, un homme ordinaire vivant dans une petite ville agréable et souhaitant découvrir de nouveaux horizons. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’un créateur d’une émission télé dirige sa vie en direct tel un pantin devant des millions de téléspectateurs. Alors que Truman fait son possible pour voyager, toute une équipe technique imagine toutes les solutions possibles pour l’en empêcher. Un film extrêmement original, drôle et émouvant, mettant en scène l’inimitable Jim Carrey dans le rôle de Truman. Le réalisateur souhaite vraiment faire passer un message d’alerte sur ce que peuvent faire les hommes uniquement pour se divertir. Tant pis sur ce que ça peut faire, du moment qu’on s’amuse ! La scène d’introduction avec le discours du créateur du Truman Show révèle bien ce problème de notre société. Peter Weir nous touche tout en nous distrayant dans ce film ambitieux et osé que je vous conseille de voir si ce n’est déjà fait. La musique a été confiée à Burkhard Dallwitz, un compositeur allemand ayant déjà composé pour certains films peu connus comme « Zone 39 », ainsi que pour quelques publicités. Mais c’est avec The Truman Show que Dallwitz a connu son premier grand succès en remportant le Golden Globe de la meilleure musique de film. Le film reprend aussi quelques compositions d’anciens travaux de Philip Glass présent dans la bande originale. Finalement, les deux compositeurs ont un style assez proche à tel point que l’on ne voit pas de différences entre une musique composée par l’un et une musique composée par l’autre. On a des compositions lentes, et répétitives, construites avec un apport important en synthétiseur. A première vu, rien de bien intéressant, et pourtant il y a quelques chose dans l’écriture de vraiment attachant. Certaines sonorités n’ont encore jamais été entendues, et on a plaisir à passer de pistes en pistes malgré quelques-unes un peu lassantes.

La plupart des morceaux sont assez émouvants, comme la piste d’introduction du film 'It’s a Life' par son piano attachant superposé à une ambiance synthétique calme. Il n’y a pas vraiment de thème principal propre au film, mais une diversité de petits thèmes qui apparaissent au fil des pistes. J’apprécie énormément celui de 'Dreaming of Fiji', composé par Philip Glass, qui avec son ambiance apaisante au synthétiseur nous charme. Le tragique 'Flashback' et son violoncelle nous touchera avec force malgré la simplicité de la musique. 'Reunion' reprendra ce même morceau en le prolongeant d’avantage dans un élan pour violons et piano d’un effet absolument sublime (un des meilleurs morceaux du score). Deux musiques proviennent du documentaire animalier « Anima Mundi » composé par Philip Glass, d’abord l’entraînant 'The Begining' puis le mystérieux Living Water. Ce qui est surprenant, c’est qu’ils ne collent pas tellement aux images du film. Peut-être est-ce pour montrer que l’on traite Truman comme un animal… 'Underground' est bâtit sur un motif entêtant soutenu par de lourdes percussions avec toujours cette ambiance synthétique en fond. La musique est plus menaçante puisqu’elle représente la tempête dans le film. Ce motif sera repris de la même manière sur 'Underground/Storm' avec en plus l’apparition d’une voix lyrique du plus bel effet. L’agréable 'Truman Sleeps' n’est constitué que d’un piano pour jouer à son tour un nouveau motif, de même que le dramatique 'Truman Sets Sail' aux violons mélancoliques. 'Raising the Sai'l et 'Father Kolbe's Preaching', tous deux composés par Philip Glass accompagne la scène de fin du film avec une délicatesse exemplaire. Après un 'Opening' issu du film « Mishima » très décevant vu la scène qu’il accompagne (je pense qu’il aurait mieux fallu composer une musique originale pour le film au lieu d’en reprendre une issue d’un autre film), arrive le morceau de fermeture : 'A New Life'. Un nouveau thème au piano fait son apparition avant de se terminer sur un magnifique solo de violon joué avec grande prouesse.

La musique de Truman Show marque surtout par sa simplicité. Comme sait si bien le faire Philip Glass, on a des thèmes qui se répètent jusqu’à ce qu’ils s’enracinent en nous et qu’on ne puisse plus s’en débarrasser. Cette émouvante B.O. est parfaite pour ceux qui recherchent de l’originalité et des sons encore jamais entendus. Certaines musiques peuvent cependant lasser par leur rabâchage excessif (Living Water est absolument insupportable sur la longueur). Il ne faut donc pas s’attendre à une grande B.O. symphonique, plutôt à quelque chose de plus simple mais d’une grande efficacité.
Golden Globes: Best Original Score (Gagnant)
La bande annonce de cette B.O. contient de la musique de:

Four Rooms (1995), Juan García Esquivel (Film)
Dragon: The Bruce Lee Story (1993), Randy Edelman (Film)
Once in a Lifetime, Talking Heads (chanson(s))




Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus