After Earth


Sony Classical (0888837254724)
Film | Date de sortie: 04/06/2013 | Sortie du film: 2013 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.The History Of Man2:22
2.I'm Not Advancing You1:28
3.Pack Your Bags1:41
4.Leaving Nova Prime0:48
5.Can You Ghost?2:10
6.Ship Tears Apart2:17
7.Kitai Finds Cypher1:19
8.Get Me Into The Cockpit1:36
9.The Mission1:31
10.Baboons2:52
11.Kitai On Earth2:56
12.Four Vials Remain, Sir1:11
13.Run To The Falls2:42
14.Abort Mission2:02
15.Bird Attack1:02
16.Nest Battle2:03
17.Safety In The Hog Hole3:42
18.Saved By The Bird0:52
19.The Tail1:41
20.Dad, Are You There?2:46
21.Leech2:59
22.See The Peak2:21
23.Run To The Volcano0:38
24.Somewhere To Hide1:22
25.Chase Through The Cave3:06
26.Ghosting4:45
27.I Wanna Work With Mom1:17
28.After Earth1:54
 57:22
Introduisez votre critique

 

After Earth - 06/10 - Critique de Mattis B., ajouté le
Après son film The Last Airbender littéralement abattu par les critiques, M. Night Shyamalan continue sa route sur le chemin Hollywoodien avec cet After Earth. Mettant en scène Will Smith et son fils Jaden dans un monde apocalyptique où la nature s'est mutée contre l'Homme, ce film est une chance de plus pour Shyamalan de se racheter auprès du public que la plupart ont laissé injustement tomber après The Village voire même Signs. En tout cas, il faut reconnaître que malgré les critiques désastreuses aux Etats-Unis (un peu moins en France), cet After Earth est un divertissement hollywoodien de qualité, bien réalisé, bien travaillé au niveau de l'image et qui surtout qui ne tombe pas dans la surenchère des scènes d'action. Le film préfère privilégier l'ambiance malsaine et la psychologie de ses personnages. Même si le scénario et les situations ne sont pas toujours très originales, il faut reconnaître que Shyamalan s'est assez bien débrouillé, n'en déplaise à ses détracteurs.

Depuis qu'ils se sont rencontrés sur The Sixth Sense, M. Night Shyamalan et James Newton Howard sont devenus inséparable, et pour cause, jamais encore James Newton Howard n'avait trouvé meilleur source d'inspiration qu'auprès de ce réalisateur à qui il a livré sans doute certaines de ces plus grandes partitions (The Village, Lady in the Water, The Last Airbender pour ne citer qu'eux). Musique très attendue donc, en cette année 2013, qui se révèle être une assez bonne réussite, mais loin de l'ampleur qu'on attendait. Alors que chacune des précédentes partitions pour MNS était unique, avec leur propre identité musicale, la musique de After Earth est plus ancrée dans la norme des films d'Hollywood et ne se permet pas d'être très novatrice. 'The History of Man' rappelle d'ailleurs la plupart des prologues de ce genre de production même si l'on constate un style assez 'Howardien', dans l'écriture et avec l'apparition du piano sur la fin. Le piano est d'ailleurs un instrument souvent employé pour entretenir la relation père-fils, et même s'il n'a pas été recherché très loin, il reste très efficace dans le film. Le thème principal du score est très élégant, typique de ce que sait faire de mieux JNH. Ce thème se montre un peu décousu dans 'I’m Not Advancing You' pour montrer que la relation entre Will Smith et Jaden Smith n'est pas des meilleures, mais expose toute sa puissance dans le bref mais prenant 'Leaving Nova Prime'.

Puis, dès 'Can You Ghost', la musique va sombrer dans une ambiance atmosphérique très pesante qui recouvrera la grande majorité de la partition d'After Earth : une ambiance bien travaillée qui trouve aisément sa place dans le film, mais qui perd tout intérêt sur l'album. Chaque piste se ressemblent, il n'y a pas de sons ou de thèmes caractéristiques à un danger en particulier ce qui fait que l'on tourne rapidement en rond et on se lasse rapidement à l'écoute seule.

Heureusement, on pourra compter sur certains morceaux plus intéressants comme la deuxième partie de 'Baboons' qui propose un bon mélange entre le piano, l'orchestre et les percussions. Difficile également de résister au superbe 'Abort Mission' et ses violons torturés qui font peine à entendre ; morceau qui débouche sur l'agressif 'Bird Attack' plus décevant avec ses percussions plus électroniques et moins recherchées. Rappelons que The Last Airbender avait bénéficié d'un formidable travail autour des percussions qui donnaient vraiment une énergie considérable à la musique. La montée en puissance (brève à nouveau) de 'The Tail' fait retentir un autre thème de la partition plus axé sur l'aventure. Le morceau fait appel à un chœur vivifiant (chœur encore une fois sous-exploité dans un album de JNH) qui fait plaisir à entendre, même si la piste n'a rien de franchement originale en soit.

Le thème principal est repris dans une version poignante au piano sur l'incontournable 'Saved By The B---' (ce thème est sans conteste un des plus gros atouts de After Earth). 'Dad are you there' rappelle plutôt l'ambiance sinistre de The Happening avec ses notes de violoncelle souffrantes. Sonorités également intéressante sur le court 'Run To The Volcano' avec violons crispés et flûte de pan menaçante rappelant cette fois-ci les ambiances horrifiques du Village. 'Chase Through the Cave' et 'Ghosting' nous plonge dans la terreur pure et dure avec quelques envolées héroïques plaisantes dans 'Ghosting' notamment lorsque retentit le thème principal à 2:41. Puis 'I Wanna Work With Mom' retrouve le côté plus gracieux du compositeur qui retrouve enfin ses libertés après avoir accumulé toute cette tension. Enfin, le 'End Credits' reprend le thème héroïque (malheureusement très peu exploité dans le film) au cor puis aux violons, soutenu par des percussions électroniques à la Remote Control dont on aurait pu se passer.

After Earth ne fait malheureusement pas partie des œuvres de JNH qui restera dans les annales. Le plus décevant est le fait que la musique ne décolle jamais vraiment, et accumule jusqu'à l'overdose les ambiances atmosphériques (ce qui fait la qualité du film fait le défaut de la musique). Même quand l'orchestre prend enfin son envol, ça reste efficace mais très classique par rapport à ce que JNH nous avait habitué pour son fidèle complice. Malgré tout, le score de JNH est en accord avec le film et contient quelques moments de poésie et de terreur qui devrait ravir les fans du compositeur. After Earth est sans doute plus profond que son dernier Snow White (même si l'on préférera l'écoute de ce dernier) mais déçoit par son manque d'audace. En espérant que la prochaine sera meilleure...
Bande annonce:



La bande annonce de cette B.O. contient de la musique de:

Deus Ex Human Revolution (2011) (Track 3. Main Menu) (Film)
Pandemic, Immediate Music (Bande annonce)


Bande annonce:







Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus