The Chronicles of Narnia: Prince Caspian


Walt Disney Records (050087108502)
Walt Disney Records (4988064126590)
Walt Disney Records (5099922646101)
Film | Date: 2008 | Sortie du film: 2008 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
1.Prince Caspian Flees4:33
2.The Kings and Queens of Old3:26
3.Journey to the How4:39
4.Arrival at Aslan's How2:53
5.Raid on the Castle7:00
6.Miraz Crowned4:42
7.Sorcery and Sudden Vengeance6:15
8.The Duel5:51
9.The Armies Assemble2:17
10.Battle at Aslan's How5:14
11.Return of the Lion4:10
12.The Door in the Air7:50
13.The CallRegina Spektor3:07
14.A Dance 'Round the Memory TreeOren Lavie3:38
15.This Is HomeSwitchfoot3:58
16.LucyHanne Hukkelberg4:31
 74:04
Introduisez votre critique

 

The Chronicles of Narnia: Prince Caspian - 06/10 - Critique de Vivien Robin, ajouté le
Nous retrouvons enfin le grand Harry Gregson-Williams qui nous avait positivement étonné sur le premier chapitre du Monde de Narnia. Il serait étonnant qu’après trois d’attente, le compositeur ne nous étonne pas avec de nouveaux thèmes comme il avait su le faire auparavant. Et pourtant ...

Dés la première piste de l’album ‘Prince Caspian Flees’, Gregson-Williams nous met dans le bain, avec un puissant morceau d’action et en profite pour nous présenter le thème principal. Ce thème, bien que difficilement mémorisable à la première écoute, possède un coté majestueux qui ne laisse pas indifférent. Plusieurs variations dudit thème viendront enrichir le sentiment que la qualité et le soin apporté aux orchestrations est dignes des plus grands compositeurs. Cependant, cette pièce me semble un peu trop facile dans l’ensemble. J’aurais aimé un peu plus d’audace et de prise de risque. Les percussions ont l’air d’avoir été privilégiées sur le morceau et sur le score en générale. Mais trop de bruit, tue le bruit !
Le premier hic de la partition arrive avec ‘The Kings and Queens of Narnia’. Le motif joué au début rappel beaucoup trop le thème de Rocky dans Chicken Run ! Manque d’inspiration ou clin d’œil ? Le morceau à de quoi plaire cependant. L’un des thèmes principaux, associé aux enfants Pevensy, revient dans de sympathiques variations soutenues par un chœur toujours aussi soigné et propre.
‘Journey To The How’ commence sur des accents sombres et mélancoliques avec un retour d’un des thèmes du premier score. S’en suit une lente vague de cordes débouchant sur un chaos orchestral plutôt réussit. Le jeu des cordes est encore une fois un joli coup de maître. Mais les percussions un peu trop présentes gâchent ce paysage pourtant surplombé par une ample chorale. Le reste du morceau ne contient rien de bien sensationnel.
Dans ‘Arrival At Aslan's How’, nous renouons avec le style du premier score. Un peu trop. Gregson-Williams nous endors en réorchestrant des thèmes de la même manière que pour le premier film. C’est très décevant. D’accord, ce sont les même personnages, mais de là à reconstruire la même chose ! C’est agaçant à force.
Bien qu’étant le morceau clef du score, ‘Raid On The Castle’, est une hypocrisie à part entière. Les trois premières minutes sont inédites mais ne montrent pas de franches nouveautés. Passé ce temps, nous sommes en présence de l’un des morceaux de la bataille du premier film. Mais alors, le même ! Ironiquement, c’est un des morceaux qui n’avaient pas été édité sur l’album officiel … Mais pour qui nous prend-on ?!?!? Bien évidemment ce morceau est magnifique…dans le contexte du premier score ! Et encore une fois, le compositeur nous endors en changeant les percussions par-ci, en mettant plus de cordes par-là. Encore une grosse déception pour ma part !
‘Miraz Crowned’ est une pièce se rapprochant de ‘The White Witch’, morceau atmosphérique du premier score. Les chœurs ont beau en faire des tonnes, cela ne rattrape pas l’indéniable manque d’inspiration de la musique. Mais encore une fois, les cordes sont d’un sublime époustouflant. Alors qu’en dire ?
‘Sorcery And Sudden Vengeance’ est construit de la même manière que ‘Raid On The Castle’. Après un bon moment passé en compagnie d’une musique sans grande inspiration mais quand même assez efficace, nous entendons un passage emprunté, pratiquement sans retouches, au ‘The Battle’ du premier film. Encore une fois très décevant. Bien que fort de ses plus de six minutes, le morceau ne rafle pas le souffle de certains morceaux de la première partition.
Alors là, je ne retiendrais rien de ‘The Duel’, qui pendant plus de 4 minutes, ne nous apprend rien de nouveau. Passez une reprise du seul et unique thème principal dans une variation molle et mielleuse à n’en plus finir, la musique retombe dans l’oubli.
‘The Armies Assemble’ ne remonte toujours pas la raide pente construite par le compositeur. Martelée par de maladroits rythmes militaires, la musique ne fait encore une fois que du bruit. Rien de neuf, et pourtant c’est inédit !
C’est peut-être avec le grand ‘Battle At Aslan's How’ que nous allons enfin arriver à prendre quelque chose de réellement intéressant. Les variations du thème principal, sont en effet de belles factures et donnent envie d’écouter la suite. L’écriture des cuivres est superbe. Mais les percussions, bien trop présentes, gâchent le tout et éteignent par moment le peu de lumière qui s’écoule de la musique. Les chœurs sont encore une fois un petit bijou, mais un petit peu trop noyés dans la masse. Ils n’arrivent pas vraiment à se démarquer du reste. Dommage. Le fin du morceau est encore une fois, une trop belle reprise de la fin de ‘The Battle’ présent dans le premier film.
‘Return of the Lion’ reprend majestueusement le thème principal avec l’aide d’une chorale massive. Pourtant et encore, nous ne pourrons être que déçu du reste du morceau d’où il ne ressort vraiment rien.
‘The Door In The Air’ est l’adéquate conclusion de la partition et du film. Rien de sensationnel malgré un motif de piano qui en rappel quelques uns du premier score. Le reste de la musique est fait de variations plus ou moins inédites (!!!!) des thèmes des deux films.

En conclusion, c’est une réelle déception pour ma part. Je pensais que le compositeur, qui savait depuis la fin du premier film qu’il ferait le second, aurait eu un peu plus d’audace, qu’il aurait eu le temps de mûrir des thèmes bien plus mémorable que le piètre thème ici présent. En réalité, à la fin de la première écoute de l’album (les chansons nulles en moins), j’avais l’impression d’être en présence d’un complément du premier score. Comme cela a été fait pour Titanic ou Braveheart de James Horner ; Gladiator de Hans Zimmer, etc... Alors c’est dire ma déception quand à l’égard de ce grand monsieur de la musique de film qui sait pourtant être plus inspiré !
Bande annonce:



La bande annonce de cette B.O. contient de la musique de:

Tieres, Brand X (Bande annonce)
A World of Dreams, Groove Addicts (Bande annonce)
The Black Legend (No-Choir), Immediate Music (Bande annonce)
Humanity Sector (Choir & Non-Choir), Pfeifer Broz. Music (Bande annonce)
Kaara, X-Ray Dog (Bande annonce)




Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus