The Dark Knight


Warner Sunset US (0093624986003)
Warner Sunset EU (0093624986003)
Warner Sunset Japan (4943674082711)
Film | Date de sortie: 15/07/2008 | Sortie du film: 2008 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
1.Why So Serious?9:14
2.I'm Not A Hero6:34
3.Harvey Two-Face6:16
4.Aggressive Expansion4:35
5.Always A Catch1:39
6.Blood On My Hands2:16
7.A Little Push2:42
8.Like A Dog Chasing Cars5:02
9.I Am The Batman1:59
10.And I Thought My Jokes Were Bad2:28
11.Agent Of Chaos6:55
12.Introduce A Little Anarchy3:42
13.Watch The World Burn3:47
14.A Dark Knight16:15
 73:24
Introduisez votre critique

 

The Dark Knight - 08/10 - Critique de Mattis B., ajouté le
'Attention Spoilers'

On retrouve enfin le grand Christopher Nolan avec The Dark Knight après un Batman Begins très captivant. Pour ce film, le Joker fait son apparition… et quelle apparition ! Sans doute un de mes méchants préférés du cinéma. Sa folie et son absence totale du sentiment de la peur nous fascine, et on peut être sûr que le film doit son succès en grande partie à ce personnage. Harvey Double Face fait lui aussi son apparition, mais il reste tout de même moins spectaculaire, et je trouve les effets spéciaux un peu trop poussés pour lui, mais bon... The Dark Knight installe à nombreuses reprises une tension incroyable qui suspendra le spectateur dans le vide. Plus noir encore que Batman Begins ce film restera un des plus gros succès de Christopher Nolan. On retrouve ainsi Hans Zimmer et James Newton Howard pour la deuxième fois sur la musique. Si la B.O. de Batman Begins avait pu décevoir par son côté passe partout et impersonnel, celle de The Dark Knight est au contraire unique. On aura le plaisir de retrouver le motif de deux notes représentant les exploits héroïques de Batman, ainsi qu’un nouveau « thème » pour le Joker. C’est Hans Zimmer qui se spécialisera sur ce « thème » qui n’est construit que sur une seule note (qui dit mieux ?) créée à partir d’un violoncelle électrique et jouée par le musicien Martin Tillman. On obtient un son très surprenant, totalement inédit et surtout très inquiétant. Alors que le Joker raconte d’où lui viennent ses coupures qu’il a au visage lui donnant l’air de sourire et qu’il menace d’un couteau dans la bouche différentes personnes, cette note va peu à peu monter dans les aigus, et plus la fréquence s’élève, plus on se sent angoisser. On ne sait pas combien de temps cette note va poursuivre son ascension, combien de temps le Joker va poursuivre son histoire, qu’est-ce qu’il va se passer, comme cela va finir… Ces scènes ne seraient rien sans l’apport de ce « thème » qui est pour moi, un coup de génie de la part de Hans Zimmer qui sait se montrer plus inspiré que certains croient. On pourra entendre ce fameux « thème » dès la première piste, un 'Why So Serious' impressionnant présentant en quelque sorte ce personnage hors norme. Cette piste entièrement synthétique, aux notes dissonantes, variant du très aigüe au très grave, n’est cependant pas toujours évidente à apprécier sans les images du film. Lorsque la musique s’intensifie, on a quelque chose de vraiment perturbant. Cette première piste nous informe déjà que le film va être plus tourmenté que dans le précédent.

L’orchestre se réveille sur 'I’m not a Hero' dans lequel on retrouve l’allure plus traditionnelle de Batman Begins. Les compositeurs alternent entre ambiance inquiétante synthétique et robuste orchestre aux cuivres imposants (le déchaînement final ne passe pas inaperçu). Retour au calme dans 'Harvey Two-Faces', où un piano se manifeste discrètement sur une ambiance assez pesante. Le morceau nous présente aussi un thème plus glorieux, avec de superbes cuivres soutenues par des cordes montant peu à peu dans les aigus. On reconnait ici James Newton-Howard qui contrairement à son coéquipier s’attaque au thème de Harvey Doble Face. Ce thème va être reprit par le piano avec finesse avant que le Love-Theme du précédent film revienne avec grâce pour la première et malheureusement dernière fois de l’album.

Après une formidable reprise du thème de Batman, 'Aggressive Expansion' retourne dans une ambiance mystérieuse qui peu à peu se transforme en un long crescendo pour cordes répétant interminablement un même motif qui risque de se graver dans les mémoires. On atteint des pics d’angoisse à certains moments de l’album, notamment dans 'Always A Catch' qui reprend le thème du Joker avec l’apport de percussions ébouriffantes, ainsi que dans le ténébreux 'A Little Push' où de graves notes dissonantes cuivrées nous mettrons mal à l’aise. 'Like A Dog Chasing Car' est un prodigieux morceau d’action sur la même lancée que le 'Molossus' de Batman Begins, mais avec encore d’avantage de vigueur. Les violons virevoltent et les cuivres sont écrasants sur cette piste immanquable. Sur le même chemin, on retiendra le mouvementé, bien que moins spectaculaire, 'And I Thought My Jokes Were Bad', sans oublier un 'Introduce A Little Anarchy' plus que convaincant. On peut noter également 'Agent of Chao' jonglant habilement entre l’épique, la tristesse et la peur.

Ne manquez pas 'Watch The World Burn' au côté à la fois tragique et angoissant avec ses violons tremblants se balançant lentement d’un côté puis de l’autre et montant peu à peu dans les aigus. Musique originale collant impeccablement aux images du film tandis qu’Harvey Doble Face tient en otage toute une famille et que Batman essaye de le raisonner. Une incroyable tension se met inconsciemment en place durant cette scène alors que la musique représente à la fois la « bonne face » et la « mauvaise face » du personnage. 'A Dark Knight' rallonge la B.O. en nous offrant une sympathique conclusion de plus de 16 minutes à cette aventure, histoire de prolonger le plaisir, bien que le morceau ne soit pas vraiment indispensable et ne nous offre rien d’extraordinaire.

Hans Zimmer et James Newton Howard avaient envie de créer une musique provocante, et c’est chose faite sur ce Dark Knight. Les musiques ont beau être beaucoup plus synthétiques que celle de Batman Begins, on les sent beaucoup plus travaillées. Les mouvements épiques sont aussi plus impressionnants et nous heurtent avec d’avantage de force. Rien à dire sur le thème du Joker ! Cette effroyable note au violoncelle nous maintient dans une tension inouïe à plusieurs moments du film. On reprochera encore à certains morceaux d’être peu originaux, et quelques-uns resteront encore réticents à l’écoute de cet album, mais la prise de risque est indéniable. Comme dans le précédent film, JNH nous laisse respirer un peu au milieu de toutes ces pistes lugubres, et ceux qui avaient trouvé la musique de Batman Begins trop quelconque auront une deuxième chance sur The Dark Knight. On attend donc avec impatience le troisième film de Christopher Nolan dans lequel cette fois-ci, seul Hans Zimmer serait nommé compositeur, délaissant ainsi James Newton Howard. Espérons qu’il arrivera à nous offrir quelque chose d’aussi osée qu’ici…
The Dark Knight - 09/10 - Critique de Damien , ajouté le
Hans Zimmer nous avait habitués ces derniers temps à des compositions magistrales, aussi imposantes avec ou sans les images du film. De ce point de vue, cette bande originale est, lors de la première écoute, sinon décevante, en tout cas déstabilisante.
Première plage, 'Why so serious': 9 minutes emplies de bruitages pour le moins stressants. Diablement efficace au coeur du long métrage... mais somme toute un tantinet désagréable pour l'auditeur lambda.
Fort heureusement, les pistes suivantes, bien que composées en premier lieu pour tisser une ambiance très sombre, se montrent plus musicales, parfois même lyriques et, de temps à autre, grandioses ('Like a dog chasing cars').
Et en fin de compte on se rend compte de la formidable puissance de cet album, à la fois très intense et très fin, malgré les apparences.
Après la surprise de 'Why so serious', on découvre le tourmenté 'I'm not a hero', puis le doux et solennel 'Harvey Two Faces'. Ces deux pistes nous donnent un bref aperçu des thèmes importants que nous rencontrerons ensuite, mais sous d'autres formes et avec diverses orchestrations. Le tout se concluant en beauté dans le somptueux et lyrique 'A Dark Knight', qui parachève l'ensemble à la perfection.
Plusieurs écoutes seront donc nécessaires pour apprécier pleinement la richesse du superbe travail de Hans Zimmer et James Newton Howard, qui ne sont pas aussi célèbres pour rien.
Filmmusicsite.com Awards: Best Original Score (Nominé)
Bande annonce:



La bande annonce de cette B.O. contient de la musique de:

Batman Begins (2005), Hans Zimmer (Track 10. Molossus) (Film)


Bande annonce:



La bande annonce de cette B.O. contient de la musique de:

Batman Begins (2005) (Track 1. Vespertilio) (Film)
The Dark Knight (2008) (Track 10. And I Thought My Jokes Were Bad) (Track 10. A Watchful Guardian ) (Film)
Batman Begins (2005) (Track 10. Molossus) (Film)


Bandes Originales de la collection: Batman

Batman Forever (2012)
Batman: Mask of the Phantasm (1993)
Batman: Under the Red Hood (2010)
Batman Forever (1995)
Superman Batman: Public Enemies (2009)
Music of DC Comics: 75th Anniversary Collection, The (2010)
Batman (2000)
Batman: Assault on Arkham (2014)
Dark Knight Rises, The (2012)
Batman: The Animated Series (2008)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus