Rhapsody of Steel


Film | Date: 1959 | Type: Vinyle
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track   Duration
The Score
1.Part One 
2.Part Two 
3.Part Three 
4.Part Four 
 
The Score with Gary Merrill's Narration
5.Part One 
6.Part Two 
7.Part Three 
8.Part Four 
Introduisez votre critique

 

Rhapsody of Steel - 10/10 - Critique de FilmClassic , ajouté le
Commandé par l’industrie « United States Steel Corporation », ce court métrage d'animation (22 min) a été projeté en 1959, dans plusieurs salles de cinémas américaines. Ayant pour but de contrer les importations concurrentes d'acier et de matériaux alternatifs comme l'aluminium, ‘Rhapsody of Steel’ (Litt : 'La rapsodie de l'acier) précédait le film principale, comme cela se pratiquait à l’époque.
C’est le réalisateur ‘John Sutherland’ (qui avait été directeur adjoint chez Disney) qui confia à ‘Dimitri Tiomkin’ le soin d’insérer un accompagnement musical dans ce film d’animation. Il faut préciser que le compositeur avait déjà acquis un beau palmarès à son actif en remportant à deux reprises l’Oscar de la meilleure musique de film sur un total de plusieurs nominations (1). Je cite en 1953 pour ‘High Noon’ (Le train sifflera trois fois) et ‘Written in the Wind’ (Écrit dans le ciel) en 1955 (2). A cela s’ajoute l'Oscar de la meilleure chanson pour ‘Do Not Forsake Me, Oh My Darlin’ dans ‘High Noon’. De plus il s’est illustré magistralement avec des compositions comme ‘Duel in the Sun’ (Duel au Soleil), ‘Land of the Pharaohs’ (La Terre des Pharaons) ou encore ‘Gunfight at OK Corral’ (Duel à OK Corral) pour ne citer que ces trois-là !
Ecouté dans le plus pur univers Tiomkinien, cette musique est propulsive et énergique, capturant l'essence du progrès de l'acier à travers les âges. C'est une composition passionnante, dramatique et convaincante qui ne s'arrête pas pendant toute la durée du film. Habitué à diriger l’orchestration à Londres, la ville où il vivait, ‘Tiomkin’ fera une entorse à la règle en conduisant le ‘Pittsburgh Symphony Orchestra’, ce qui n’était pas un hasard, vu que « United States Steel Corporation » avait son siège à Pittsburgh.
Sorti en LP promotionnel et distribué pour les amis et les employées de ladite industrie, ce disque est devenu un objet de collection très prisé par de nombreux amateurs. Avec le gigantisme Américain de l’époque, c’était vraiment un super coup de pub ! Pensez-donc : Sous le label « Steel », il se présente comme un superbe album contenant six pages illustrées ainsi qu’une explication du film. La face A contient la musique dans un excellent son monophonique et pour la face B, outre l’insertion de la partition à certaines séquences, c’est l’acteur ‘Gary Merrill’ qui relate, d’une façon simpliste, l’histoire de l'acier depuis le premier météore frappant la terre jusqu'aux temps modernes, ainsi que l’évocation de la première fusée spatiale habitée.
Pour ceux qui ne possèdent pas cette curiosité, en 2009 il a été en réédité en stéréo et à 1000 exemplaires chez Kritzerland.

(1) Tout au long de sa carrière, ‘Tiomkin’ a été nominé aux Oscars à 14 reprises.
(2) La même année que ‘Rhapsody of Steel’, ‘Tiomkin’ remporta son 4ème et dernier Oscar pour ‘The Old Man & the Sea’ (Le Vieil Homme et la Mer).

FilmClassic


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus