Beauty and the Beast


Walt Disney Records (050086074372)
Film | Date: 1991 | Sortie du film: 1991 | Type: CD, Téléchargement
 

Inscrivez-vous!

Restez informé et d'obtenir un meilleur accès aux informations des collectionneurs!





 

# Track Artiste/Compositeur Duration
1.ProloguePaige O'Hara2:29
2.BellePaige O'Hara5:07
3.Belle (Reprise)Richard E White1:05
4.GastonRichard E White3:40
5.Gaston (Reprise)Richard E White2:04
6.Be Our Guest Alan Menken & Howard Ashman3:44
7.Something TherePaige O'Hara2:19
8.Human AgainAngela Lansbury4:54
9.The Mob SongRichard E White3:30
10.Beauty And The Beast Alan Menken & Howard Ashman2:45
11.To The Fair Alan Menken & Howard Ashman1:58
12.West Wing Alan Menken & Howard Ashman4:25
13.The Beast Lets Belle Go Alan Menken & Howard Ashman2:22
14.Battle On The Tower Alan Menken & Howard Ashman5:28
15.Transformation Alan Menken & Howard Ashman5:49
16.Be Our Guest (Demo) Alan Menken & Howard Ashman3:29
17.Beauty And The Beast (Work Tape & Demo) Alan Menken & Howard Ashman3:58
18.Beauty And The BeastCeline Dion & Peabo Bryson4:07
19.Death Of The Beast (Original Early Version) Alan Menken & Howard Ashman1:29
 64:42
Introduisez votre critique

 

Beauty and the Beast - 08/10 - Critique de Vivien Robin, ajouté le
Beauty and the Beast est, je pense, la meilleure production des studios Walt Disney. Tout y est représenté. L’amour, la mort, la guerre, l’innocence, la passion, la douleur… Bref, tout ce qui peut faire un bon, un très bon Disney. Et heureusement pour nous que Madame le Prince de Beaumont écrivit cette histoire merveilleuse en 1757.

La partition d’Alan Menken est construite avec des ingrédients typiques du genre. Grands élans de cordes, percussions tonitruantes pour les scènes d’action, cuivres et chorale à texte bien sûr. Sans oublier les superbes chansons signées Howard Ashman, probablement les plus inspirées que n’importe quel parolier a put écrire pour un film Disney.

L’album débute par ‘Prologue’ qui débute dans les tons noirs avec des sonorités basses et profondes. L’orchestre se met lentement en mouvement. Puis Menken nous dévoile le premier thème principal du score au cordes et glockenspiel et accompagné d’un motif au piano. La pièce accompagne la narration en voix-off et suit les étapes de cette dernière avec différentes couleurs. L’accompagnement orchestral se fait lourd et grave lorsque le prince est transformé en la bête. La pièce se termine sur variation du thème entendu au début. Autant dire que la musique commence sur les chapeaux de roues avec ce magnifique ‘Prologue’.

La première chanson du film, ‘Belle’, est un véritable gage de qualité et est une référence en la matière. Le thème coquin et malicieux varié tout au long de la pièce nous donne un entrain formidable. Et le clin d’œil à la langue française avec les « Bonjour ! Bonjour ! » est un joli coup des deux musiciens qui se sont vraiment lâcher. La deuxième partie, consacré à Gaston et chantée par lui-même, et plus grotesque que jamais. Les choristes féminines totalement ébahies devant cet énergumène sont formidables et apportent encore plus de gaieté à ce morceau. La chanson se termine par une grande chorale reprenant le thème dans un élan grandiose et mouvementé.

‘Belle, Reprise’ est une petite suite de ce que l’on vient d’écouter mais reprise d’une manière plus solennelle avec une grande section de cordes.

Le grotesque et la farce sont de retour avec ‘Gaston’. Un nouveau thème est introduit pour le personnage de Gaston et sa bande, sous la forme et avec un coté folklorique et entraînant qui donne envie de danser avec eux. Retour également des chœurs féminins. Pour ma part, je suis un peu moins accrocheur envers ce genre de chanson. Je préfère les chansons plus « stylisée » comme ‘Belle’ ou bientôt ‘Be Our Guest’. Car c’est justement l’aspect folklorique qui me rebute un peu ici.

L’excellent ‘Be Our Guest’ est une merveille d’humour et d’ingéniosité. Comme dans ‘Belle’, dés le début il est fait allusion à la langue française, qui fait écho à notre gastronomie incomparable ! La chanson nous présente un thème d’une grande sobriété qui se veut joyeux et burlesque. L’effet est garanti et on est entraîné dans de superbes élans orchestraux qui dépassent de loin beaucoup de chansons des productions Disney. ‘Be Our Guest’ reste à mes yeux la meilleure chanson comique de tous les temps.

‘Something There’ est, quand à lui, plus intime bien que franchement gai. On sent la complicité s’installer entre les personnages. Un amour voilé se met en place. Le thème est en conséquence plus posé et doux.

‘The Mob Song’ adopte un caractère affirmé et dramatique avec un thème grave et mélancolique par moment pour la scène où les Hommes vont tuer la Bête. Alan Menken emploie une rythmique guerrière avec une chorale ample et de grandes parties de cuivres ponctuées par des percussions chaotiques et tourmentées. Les passages plus doux des habitants du château apportent encore plus ce drame dans cette histoire merveilleuse et dans cette musique enchantée.

La chanson ‘Beauty and the Beast’ est pour moi la plus belle chanson composée à ce jour pour un film quelque soit le type et le genre. Les magnifiques sections de cordes sont incroyables et le thème est magnifié avec une grâce infinie. L’un des points d’orgue de l’album.

On arrive enfin avec ‘West Wing’ à ce que je considère de plus réussit en matière de féerique et de fantastique (après le thème de Lady In The Water par James Newton Howard). Les cordes sont écrites avec une douceur d’une subtilité magnifique. Le mystère s’installe au milieu de la musique et laisse place un instant à un violon soliste qui, souligné par une harpe, nous emporte subitement dans un autre monde. Le thème principal est grandiose lors de l’apparition de la Rose Enchantée. On imagine un diamant dans un écrin de lumière ; un éclair de passion d’un sublime à vous tuer. Mais l’action prend le dessus dans la deuxième partie avec des jeux entre l’orchestre et les percussions, une bataille sans fin qui s’étouffe peu à peu.

La tristesse envahie la partition avec ‘The Beast Lets Belle Go’. L’orchestre est plus intime mais les élans de cordes sont toujours bien présents et les cuivres instaurent des moments très solennels. Superbe.

Le puissant ‘Battle On The Tower’ est un exemple en la matière. Les jeux musicaux reprennent le thème de ‘Be Our Guest’ dans des variations orchestrales déjantées parfois entrecoupées par des passages sombres où les instruments se font lourds et pesants mais toutefois soulignés par des cordes franches. La pièce se termine avec une reprise du thème principal entouré de mystère et de tristesse lorsque la Bête tombe sous le poids des coups. Les cordes achèvent le morceau avec un grand respect.

La dernière pièce du film, ‘Transformation’, débute dans la tristesse alors que la Bête vient de mourir sans avoir put Aimer dans sa vie. C’est alors que le fantastique refait son apparition avec une reprise rectiligne et envoûtante du thème principal jusqu’à l’apothéose. Une puissante variation du thème aux cuivres et cordes lorsque la Bête s’est transformé en Homme. La gloire est alors de rigueur et l’orchestre se veut fanfaronnard pour donner le relais aux chœurs qui reprennent le magnifique thème de la chanson ‘Beauty and the Beast’. L’émotion s’invite et nous fait clairement comprendre que la musique de ‘Beauty and the Beast’ est un vrai monument dans le monde de la musique de film.
Golden Globes: Best Original Score (Gagnant)
Oscars: Best Original Score (Gagnant)
La musique de cette B.O. est utilisée dans:

Lilo & Stitch (Bande annonce)

Autres sorties de musique de Beauty and the Beast (1991):

Beauty and the Beast (2010)
Belle et La Bete, La (2006)
Beauty and the Beast (1991)
Songs from Beauty and the Beast (2014)
Beauty and the Beast (1991)
Beauty and the Beast (2018)
Beauty and the Beast (2001)
Bella e La Bestia, La (2017)

Bandes Originales de la collection: Kids

Bedtime Stories (2008)
Bambi II (2006)
Rescuers Down Under, The (1991)
Bolt (2008)
Treasure Planet (2002)
Meitantei Holmes (1995)
Steamboy (2005)
Alice in Wonderland (2006)
Space Jam (1996)
Pocahontas (1995)


Signaler une erreur ou envoyer des infos supplémentaires!: Connexion

 



Plus