Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



Anastasia
Australian Pressing FR12-1326


Festival 1956 Vinyl
Movie Film release: 1956
 

Subscribe now!

Stay better informed and get access to collectors info!





 

# Track Artist/Composer Duration
1.Anastasia: Paris, Russian Easter; ParisGaiety Bar; Self Destruction; Who Am I 
2.The Troika 
3.The Beginning 
4.Riberhaus Marsch; Marche De Bataille 
5.The Tivoli; The Sleeping Princess 
# Track Artist/Composer Duration
1.The Meeting; Recognition 
2.Valse 
3.Frustration 
4.Wildfeuer Polka 
5.Anastasia Waltz 
6.End TitleAnastasia 
Submit your review Hide reviews in other languages

 

Anastasia - 08/10 - Review of FilmClassic , submitted at (French)
Sorti en 1956, le film réalisé par ‘Anatole Litvak’ est basé sur des faits réels et relate en partie l’histoire d'Anna Anderson'. L’histoire se situe après la révolution rouge, une jeune femme inconnue (Ingrid Bergman) tente durant la Pâque Russe, de mettre fin à ses jours. Présent, le général ‘Bounine’ (Yul Brunner) aidé par ses complices la sauvent et ne peuvent s’empêcher d’établir une ressemblance avec la grande duchesse ‘Anastasia’. Il tente alors de la faire passer pour la plus jeune des filles de Nicolas II, le dernier Tsar de toutes les Russies. Bien qu’hésitante au départ, elle se laisse peu à peu persuader par ‘Bounine’ et apprend son rôle d’héritière avec zèle, pour être finalement présentée aux membres de la famille impériale russe, exilés eux aussi à Paris. Est-elle ou pas la grande-duchesse ‘Anastasia’ ?
Difficile de répondre à cette question, en revanche ce qui est certain c’est ce qui s’est passé à l'envers des décors. Après avoir passé plusieurs années en Italie avec son mari, ‘Roberto Rossellini’ (1), ce film a marqué le retour de ‘Bergman’ à travailler pour un studio hollywoodien. De plus, ce long-métrage lui a permit d’être oscarisé pour la seconde fois (2) et ‘Alfred Newman’ d’être nominé pour la meilleure musique (3).
Ne dissimulant pas sa prédilection pour la direction orchestrale, ‘Alfred Newman’ prétendait toujours « qu’il avait étudié la musique pour être un bon chef d’orchestre » et la composition pour ce film le prouve amplement.
La BO commence par les premières notes de la fanfare de la 20th Century Fox et enchaine directement avec le très beau thème principal qui revient à plusieurs reprises dans le film (A1, A3, B2, B4, B5) mais sous différentes orchestrations. Pour rappeler que l’intrigue se déroule bien parmi les exilés Russes, ‘Newman’ a introduit quelques notes issues de l’œuvre de ‘Rimsky Korsakov’ pour sa grande Pâque ainsi que des chants de la liturgie orthodoxe (A1).
Reprise sous le morceau B1, je suis enchanté par « la valse » ainsi que cette « polka » en B3. Mais le summum, qui me laisse sans voix, est bien le thème de cette autre magnifique valse au rythme enivrant et grandiose qui s’intitule « Anastasia Waltz » (B4). Enfin, le thème est repris pour la finale (B5) et se termine par quelques tintements de cloches laissant planer le doute sur la réelle identité de celle qui fut ou pas ‘Anastasia’.
Edité à l’époque dans différents pays du globe, J’épingle aujourd'hui cette édition Australienne dont la pochette est légèrement différente (et plus rare) que l'édition US. Si vous vous ennuyez pourquoi ne pas les comparer et ainsi jouer au jeu des sept erreurs !
Pour conclure : Non seulement ‘Newman’ a transmit sa passion et son savoir pour la musique à ses deux fils ‘Thomas’ et ‘David’ qui sont aujourd’hui tous deux des compositeurs (4), mais il nous a légué des magnifiques musiques inoubliables, comme celle-ci. Une musique à acquérir sans plus attendre.

(1) Leur mariage avait provoqué un scandale, car il avait divorcé pour être avec elle.
(2) Outre ‘Anastasia’, Ingrid Bergman a remporté, au cours de sa carrière deux autres Oscars : ‘Gaslight’ (fr : Hantise), en 1944 et ‘Murder on the Orient Express’ (fr : le crime de l’Orient Express), en 1975.
(3) Cette année-là, c’est au compositeur ‘Victor Young’ qu’on a discerné à titre posthume, l’Oscar de la meilleure musique pour ‘Around The World In 80 Days’ (fr : le tour du monde en 80 jours).
(4) En 1997, ‘Disney’ adapta cette histoire et la musique fut confiée à l’un de ses fils, ‘David Newman’.

FilmClassic

Other releases of Anastasia (1956):

Anastasia (1982)
Anastasia (2012)
Anastasia (2012)
Anastasia (1993)
Anastasia (1956)
Anastasia (1956)
Anastasia (2013)


Report a fault or send us additional info!: Log on