Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



Battle of Neretva


Movie | Released: 1976 | Film release: 1969 | Format: Vinyl
 

Subscribe now!

Stay better informed and get access to collectors info!





 

# Track   Duration
Side I
1.Prelude2:33
2.The Retreat3:42
3.Separation4:04
4.From Italy3:17
5.Chetniks' March1:48
 15:24
# Track   Duration
Side II
1.Farewell1:50
2.Partisan March1:30
3.Pastorale1:58
4.The Turning Point5:16
5.The Death of Danica2:12
6.Finale & Victory!2:33
 15:19
Submit your review Hide reviews in other languages

 

Battle of Neretva - 08/10 - Review of FilmClassic , submitted at (French)
Basé sur des faits réels, ‘Battle of Neretva’ (fr : La bataille de la Neretva) est une production yougoslavo-américano-italo-allemand sorti en 1969 (1). Lorsqu’il fut distribué dans les pays du Commonwealth, les producteurs ont coupé plusieurs séquences, passant ainsi de 175 minutes à 127 minutes, ce qui a rendu la partition originale du compositeur croate ‘Vladimir Kraus-Rajteric’ inutilisable (seul un 45 tours est paru à l’époque en France). En tant que tels, ils ont embauché ‘Bernard Herrmann’ pour marquer leur nouvelle version.

Le compositeur a eu droit à une grande orchestration composé de 98 musiciens avec des sections de bois et de cor doublées. Le plus intéressant est qu’il a délibérément incorporé de la musique, non seulement de certaines de ses partitions antérieures, mais aussi de ses œuvres de concert. Il a déclaré qu’il avait l’intention de les « habiller » et de reformuler ses thèmes dans un nouveau contexte. Je dois dire qu’il a réussi sur tous les plans. La partition comporte une multiplicité de thèmes, y compris le thème héroïque ethnique, qui anime le film.
Le thème de guerre est assez agressif et militariste, ce qui en soit est normal. ‘Herrmann’ le soutient avec une deuxième déclaration mineure répétée de deux notes portée par des caisses claires et des cornes à registre bas, qui apparaissent souvent lors de scènes de bataille. Quand au thème de l’attaque nazie, celui-ci a été tiré de la partition rejetée pour le film ‘Torn Curtain’ (fr : Le rideau déchiré). Ce thème est une terrifiante « marche vers l’enfer », tout aussi agressif et militarisé. J’admet qu’il est parfaitement conçu et incarne la cruauté et la barbarie de la machine de guerre nazie. Il y a aussi le thème de ‘Riva’, où ‘Herrmann’ transplante son thème principal de sa pièce de concert ‘Souvenirs de Voyage’ pour quintette de clarinette. Enfin, il y a le thème pastoral, qui est adapté de la pièce de concert de Herrmann ‘For The Fallen’ et dont il conserve l’ambiance mélancolique.

Comme ma critique est basé sur le 33 tours, sorti six ans après le film (1975) sous la bannière du label ‘Entracte’, je vous présente une sorte « d’entrée » composé de cinq morceaux, en espérant que ces « mets savamment préparés » par ‘Bernard Herrmann’ vous mettra en appétit pour l’ensemble de sa composition.

Le film commence puissamment avec les horreurs de la guerre alors que nous voyons les nazis bombarder les villes yougoslaves. Pour accentuer cette scène, ‘Herrmann’ l’introduit par ‘Prelude’ (A1), une séquence énergique qui établit immédiatement la brutalité de la guerre avec une belle interaction de deux thèmes principaux; le thème de guerre contré par le thème héroïque déterminé et héroïque. Il s’agit d’une belle suite, qui se termine par l’une des fioritures vintage de ‘Herrmann’.

Dans ‘Retreat’ (A2), nous ouvrons avec la marque de fabrique du compositeur répétant des déclarations de corne héraldique tonales qui inaugurent le thème héroïque, maintenant dépouillé par les tristes réalités du champ de bataille. La ligne mélodique est désespérée et pleine de désespoir alors que nos héros se retirent dans un destin incertain avec les nazis à leur poursuite. ‘Herrmann’ a réussi à capturer avec perspicacité le triste récit de ces scènes.

‘Separation’ (A3) reprend le thème de ‘Riva’ où cette séquence présente une ligne mélodique, agrémentée de solos évocateurs de hautbois, flûte, clarinette et cor anglais.

‘Partisan March’ (B4) se présente comme une marche belliqueuse qui soutient les partisans. Nous ouvrons de façon spectaculaire avec une ligne répétitive de quatre notes portée par des bois à registre très bas et des caisses claires militaristes, qui inaugurent une ligne de cor résolue et agressive. Le signal s’en va férocement et culmine avec un trio de trompettes de trois notes avec des timbales battantes. Les timbales brisées avec des compteurs de caisse claire sont bientôt rejointes par des cornes éclatantes, qui portent le signal d’un souffle de trompette et d’un roulement de tambour terminal. Ce moment dramatique met vraiment en valeur le célèbre pouvoir Herrmannesque !

‘Finale-Victory !’ (B6) s’ouvre sur les classiques répétitions de ‘Herrmann’ en cor héraldique tonal, qui inaugurent une interprétation solennelle du thème héroïque. Il n’y a pas d’héroïsme ici ; le récit parle plutôt de la terrible souffrance et de la dévastation sinistre de la guerre. Quelle conclusion satisfaisante !

Battle of Neretva’ présente une puissance « herrmannesque » classique avec une écriture merveilleuse de cor et de percussion. La partition est complexe, chargée de plusieurs marches et multi-thématiques. Il offre une affirmation durable de l’habileté de ‘Herrmann’ en tant que compositeur.
Je le recommande vivement dans le cadre de votre collection.

(1) Le film a été nominé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère mais ne l’a pas remporté.

FilmClassic
Trailer:





Other releases of Bitka na Neretvi (1969):

Battle of Neretva (1987)
Raymond Lefèvre et son Grand Orchestre: Concerto Pour Une Voix ... (1970)
Bataille de la Neretva, La (1976)


Report a fault or send us additional info!: Log on