Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

 

 



The Nun's Story


Movie | Release date: 06/01/2011 | Film release: 1959 | Format: Download
 

Subscribe now!

Stay better informed and get access to collectors info!





 

# Track Artist/Composer Duration
1.Prelude And Credo2:38
2.Leaving1:24
3.The Holy Order3:00
4.Farewell4:02
5.Ave Maria Stella1:32
6.I Accuse Myself1:57
7.Haircutting & Gran Coro3:46
8.Departure & The Congo2:59
9.The New Room2:46
10.Killing Of Aurelie1:40
11.War Report2:12
12.Last Meeting & Finale4:
 31:55
Submit your review Hide reviews in other languages

 

The Nun's Story - 07/10 - Review of FilmClassic , submitted at (French)
C’est en 1956 que le réalisateur ‘Fred Zinnemann’, intéressé par le roman à succès de ‘Kathryn Hulme’ intitulé ‘The Nun's Story’ (fr : Au risque de se perdre), achète les droits pour le porter au cinéma. À son grand désarroi, il n'a pu obtenir le soutien financier d'aucun studio, car tous pensaient que le manque d'action ne trouverait pas d'écho auprès du public. Tout change radicalement lorsque ‘Audrey Hepburn’ décida de s’investir en jouant le rôle de ‘Gaby Van der Mal’. S’ensuit une guerre d'enchères, auquel les studios de la Warner Bros décrochèrent le contrat. Avec un budget de 3,5 millions de $. ‘Zinnemann’ réalisa le film avec un solide casting. Aux côtés de ‘Hepburn’ (Sœur Luc), on retrouve ‘Peter Finch’ (Dr Fortunati), ‘Dame Edith Evans’ (Mère Emmanuel) et ‘Dame Peggy Ashcroft’ (Mère Mathilde).

L'histoire se déroule en Belgique à la fin des années 1920. ‘Gaby Van der Mal’ est la fille d'un éminent chirurgien qui décide de consacrer sa vie à Dieu en rejoignant un couvent, composé de sœurs spécialisées dans les soins infirmiers. Les ennuis commencent immédiatement, car elle a des problèmes dans sa nouvelle vie. En n'obéissant pas à l'ordre de la mère supérieure de rater son cursus, pour prouver son humilité, elle sera punie pour sa désobéissance. Ainsi, au lieu d'être envoyée au Congo belge, comme elle le souhaitait, elle est envoyée dans un hôpital psychiatrique pour aliénés violents. Prononçant ses vœux définitifs elle finira par partir en Afrique, mais à sa grande consternation, elle constatera que ce n'est pas pour soigner les indigènes, mais plutôt l'élite européenne. Désillusionnée et ayant contractée la tuberculose (qui est traitée avec succès par le Dr Fortunati), Elle est finalement renvoyée en Belgique pour accompagner un patient VIP et, une fois sur place, elle se voit refuser le retour au Congo en raison du début imminent de la Seconde Guerre mondiale. Elle est réaffectée dans un hôpital local, où elle devient spirituellement mécontente de son travail, de sa vocation et de l'occupation allemande lorsqu'elle apprend que son père a été assassiné par les nazis. Elle demande une dispense spirituelle, qui lui est accordée et quitte la confrérie pour ne plus jamais en revenir.
Le film a été un succès commercial, avec un bénéfice de 9,3 millions de $, ainsi qu'un succès critique, obtenant huit nominations aux Oscars, notamment celle de la meilleure musique de film.

Ayant collaboré à plusieurs reprises avec ‘Zinnemann’, c’est ‘Dimitri Tiomkin’ qui devait composer la musique de ce film. Mais ce dernier n'étant pas disponible, le choix s’est porté vers ‘Franz Waxman’. Il est très heureux d'accepter cette mission et il rapidement perçu qu'il s'agit d'une histoire intime qui traite de la lutte d'une jeune femme pour atteindre l'humilité et l'obéissance inconditionnelle exigées par ses vœux. Dans sa quête, ‘Sœur Luc’ est assaillie par des sentiments de volonté, d'orgueil, de malheur, de désillusion et d'échec, qui entravent tous ses efforts pour atteindre la tranquillité et la perfection spirituelles. Il a également compris qu'il devrait parler des conditions déprimantes et dangereuses d'un établissement psychiatrique et des blessures corporelles subies sur le champ de bataille. En ce qui concerne son approche de la composition de la musique du film, il raconta dans une interview :
« En 1958, je suis allé à Rome pour Warner Bros et j'ai travaillé sur le film ‘The Nun's Story’. J'ai beaucoup aimé travailler sur ce projet, car les opportunités musicales étaient nombreuses. Toute la partition était basée sur des chants grégoriens, que j'ai eu l'occasion de rechercher à la bibliothèque papale de Rome. Elle a été enregistrée dans cette ville avec quelques ajouts plus tard à Hollywood ».

En termes de thèmes, ‘Waxman’ en propose quatre, dont deux concernent la lutte de ‘Gaby’, pour concilier ce qui ne peut être concilié, c’est-à-dire la réalisation de soi dictée par l'ego et le désintéressement obtenu par l'obéissance et la soumission. Les deux thèmes sont apparentés dans la mesure où ils cherchent des réponses.
Ainsi, pour le thème de ‘Sœur Luc’, elle est à la recherche du Divin, tandis que pour le thème de ‘Gaby’, elle est à la recherche d'un accomplissement personnel. Les deux thèmes présentent des schémas répétitifs d'énoncés déclaratifs, suivis d'énoncés de réponse. Dans le premier thème (Sœur Luc), les déclarations d'aspiration répétées sont portées par des cordes religieuses pleines de vie, auxquelles répondent à leur tour des cors et des bois austères, qui représentent des obstacles qui ne sont pas imposés de l'extérieur, mais plutôt des barrières internes qu'elle porte en elle. La déclaration finale du thème, glorieuse et édifiante, parle d'espoir, informant la jeune femme que la clé qui ouvre la porte se trouve en elle, par la foi, la soumission et l'humilité.

Dans le second (Gaby), les déclarations des cordes parlent de sa lutte pour trouver sa voie dans la vie et pour se réaliser, auxquelles répondent à leur tour les déclarations des cors et des bois plaintifs, qui représentent l'incertitude, la frustration et la confusion.La déclaration finale du thème est également porteuse d'espoir, puisqu'elle l'informe que pour obtenir ce que l'on cherche dans la vie, il faut être fidèle à soi-même.
Le thème du couvent parle de lui comme d'un sanctuaire à l'abri des conflits du monde, un monde clos, tranquille et serein où l'on peut contempler le Divin sans interférence ou distraction extérieure.
Enfin, nous avons le thème du père, qui soutient le rôle du papa aimant et solidaire de sa fille. ‘Waxman’ insère la mélodie de l'aria de Mozart intitulée ‘Voi Che Sapete’ qui figure dans son opéra ‘Les Noces de Figaro’, rendue par le piano. Une fois le film terminé, le producteur ‘Henry Blanke’ a déclaré qu'il était très satisfait de la partition de Waxman ;
Édite en 1959, sous la bannière ‘Warner Bros’, lors de la sortie du film, ce disque fera l’objet d’une première réédition en 1975 chez Stanyan Records (US) et une seconde en 1982 (UK). Détenant toujours les droits d’auteur, ce label éditera en 1991 une partition plus complète contenant de nombreux tracks bonus. Depuis lors, d’autres ont mis la main à la pâte ce qui rend cette partition toujours disponible.

In fine : On peut réellement affirmer que la musique que ‘Franz Waxman’ a composé et dirigé pour The Nun's Story’ est empreinte du même genre d'honnêteté débordante et d'émotion féminine qui caractérisent ‘Audrey Hepburn’ elle-même dans le rôle de ‘Sœur Luc’.

FilmClassic

Other releases of The Nun's Story (1959):

Nun's Story, The (1991)
Nun's Story, The (2013)
Nun's Story, The (2000)
Nun's Story, The (1959)
Nun's Story, The (2016)
Nun's Story, The (2015)


Report a fault or send us additional info!: Log on